Morvan en pleine Guerre Civile, chez Futuropolis !

31 mai 2005 0 commentaire
  • On ne compte plus les séries du scénariste de {Sillage}. {{Jean-David Morvan}} nous avait confié, [en juin 2004->1560], qu'il préparait un nouveau projet avec {{Gaultier}} & {{Ricard}}, les auteurs de {Kuklös}. Ce sera la seconde fois qu'il travaillera avec un autre scénariste, autour d'un concept pour le moins original.

Morvan nous disait alors : « Guerre Civile sera une auto-fiction. Nous nous mettrons en scène, face à diverses situations et essaierons d’y répondre avec franchise ! Autrement dit, si je suis un salaud dans une circonstance particulière, je devrai l’écrire. Je compte sur mes amis co-auteurs pour y veiller !  ».

Les auteurs utilisent une méthode pour le moins particulière pour travailler pour des artistes français : Sylvain Ricard et Jean-David Morvan s’échangent des mails. « Sylvain est passé à l’Atelier 510 TTC pour mettre au point le dossier que nous avons présenté à l’éditeur, raconte Jean-David Morvan. Nous y avions réfléchi sur la structure générale du premier album. Maintenant, on adapte l’histoire en se refilant le bébé au fur et à mesure via des messages électroniques. Tout en essayant de se mettre dans des situations délicates ».

Morvan en pleine Guerre Civile, chez Futuropolis !

Par exemple, nos auteurs se sont imaginé plongés dans une violente émeute qui se serait déclarée au cœur du sixième arrondissement parisien. « Une véritable guerre, avec des combats à l’arme lourde, souligne-t-il. Nous nous retrouvons dans les urgences des hôpitaux de Paris. Personne n’est prêt à vivre cela, mais nous voulons aider les urgentistes. Bien évidement, nous ne sommes pas efficaces. Nous sommes gentils... et cons ! On devra également manger des escargots dans l’histoire. Et ça, c’est hyper dur pour moi. Je déteste cela ! Une chose est certaine : nous ne sommes pas vraiment des héros. ».

Cette histoire de 96 pages, intitulée « Guerre Civile », prendra place dans un des formats des Editions Futuropolis. A paraître à la rentrée.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

(c) Gaultier, Morvan, Ricard & Futuropolis.

  Un commentaire ?