Mossad opérations spéciales T.1 : La Taupe de l’Élysée - Par Bartoll & Rovero - Jungle !

4 août 2011 1 commentaire
  • Lourdement documentée, pleine de références et de chassés-croisés internationaux, la nouvelle série du prolifique scénariste Jean-Claude Bartoll en fait des tonnes. Pour autant, l'action rebondit dans tous les sens, et on peut se laisser porter dans des aventures plutôt destinées aux ados...

Accrochez vos ceintures, attrapez vos manuels de géopolitique : Bartoll et Rovero nous emmènent dans les méandres de la diplomatie et des tensions moyen-orientales. Israël, Syrie, France, États-Unis : des agents se tirent dans les pattes pour faire gagner leur camp. En l’occurrence, Mossad opérations spéciales s’appuie dans ce premier tome sur un projet d’accord entre la France et la Syrie autour d’une livraison de missiles.

Entre les agents infiltrés, ceux qui œuvrent sur le terrain derrière une fenêtre et les responsables qui chuchotent dans leur portable, le ballet des espions va donner lieu à plusieurs règlements de comptes, en attendant les remous diplomatiques. Avec côté français, un personnage central, prof à Sciences-Po mais ancien agent secret, et une très "efficace" colonel syrienne sans pitié.

Le scénario n’y va pas de main morte : nombreux dialogues déroulant un mini cours de géopolitique (instructif, mais tellement peu crédible...), mots en hébreu distillés généreusement dès qu’un personnage israélien apparaît, sigles en pagaille avec notes de bas de page... Certes on apprend beaucoup, surtout sans avoir de notions relatives à la situation du Moyen-orient, mais tout ce déballage de références frôle l’indigestion.

Sans compter quelques ficelles un peu énormes comme ce conseiller diplomatique français manipulé par une Arabe en plein 16e arrondissement. D’autant, que pour un fils de rescapé de la Shoah, s’appeler Ange Durand, ça tient de la magie...

Mais il est vrai que Bartoll aime jouer avec les changements de patronymes... Nous en saurons peut-être davantage dans la suite. D’autre part, présenter les agents du Mossad comme des croyants bardés de citations religieuses laisse perplexe.

Si l’italien Rovero -par ailleurs docteur en communication !- livre des illustrations honnêtes, ses visages ne sont pas toujours convaincants. Mais Paris est bien croqué (s’il on excepte les bus...) et les couleurs, certes flashy, donnent du tonus aux scènes tendues.

Mossad opérations spéciales T.1 : La Taupe de l'Élysée - Par Bartoll & Rovero - Jungle !

Un album un peu scolaire, qui débarque presque au même moment qu’une autre série évoquant également le Mossad : Agents du Mossad. Mais la meilleure façon d’entrer au cœur de ce prestigieux service, c’est probablement de voir ou de revoir le saisissant film d’Éric Rochant, Les Patriotes, sorti en 1994.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Beaucoup trop de séries de ce monsieur Bartoll. Depuis 2002 il produit à la chaine. Pourtant tout se concentre dans le même univers des secrets et trafics internationaux. Bien documentés en général mais toujours un peu abrupte à la lecture avec des mises en scène peu originales. J’ai commencé à le suivre avec Iniders et Mékong, ses deux premières séries. Il devrait les poursuivre, la plupart des éléments de ses nombreuses séries sont distillables dans INSIDERS qui pourrait devenir un bon truc. Bartoll me fait penser à Cauvin : Cauvin fait des séries sur Les Psys, les gendarmes "L agent 212", "Les paparazzis", les animateurs de camping "Cactus Club", les infirmières "les femmes en blanc".... Bartoll est un peu pareil à sa manière : Mortel Riviera : la mafia corse, L’agence : les traffics d’oeuvre d’art, Diamants:le traffic des diamands, Terroristes : les terroristes, Mossad : les services secrets, Insiders : les traffic internationaux.
    Tout cela ne pourrait il ps se recouper dans une vraie bonne série ? Vivement la suite d’Insiders.

    Répondre à ce message