Murciélago T. 7 & T. 8 - Par Yoshimurakana - Ototo

5 novembre 2020 0 commentaire
  • Grosse histoire cette fois-ci avec une organisation terroriste qui renaît de ses cendres pour semer le chaos et la mort dans le pays. Implication de nombreux personnages et retour sur des intrigues fil-rouge pour une affaire de grande envergure.
Murciélago T. 7 & T. 8 - Par Yoshimurakana - Ototo

Tôkichirô Higaki, le chef de l’ancien groupe extrémiste d’après-guerre les « Lions indomptables » parvient à s’échapper de prison grâce à l’aide d’une mystérieuse personne, et crée dans la foulée une nouvelle faction du nom des « Cisailleurs de cerisiers ».

Il s’empresse de menacer la police de propager un poison mortel au cœur de la ville et fait tuer trois députés à titre d’avertissement, tout en blessant de nombreux policiers. Afin de découvrir son refuge, Kuroko fait appel à Ran Sabiura, une ancienne championne de combat de rue, mais aussi à d’autres de ses connaissances de l’ombre.

La police n’est pas en reste, avec des séquences significatives données aux inspecteurs Kasagi et Kyôgoku qui font face à quelques attaques du groupe terroriste. Mais à la toute fin le gros morceau et les combats dans le repaire de Higaki sont dévolus comme toujours à la clique de Kuroko.

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

Si la structure reste donc classique, en dépit de son ampleur, l’ambiance apparaît néanmoins moins amorale que de coutume. En effet les actions de Kuroko et de ses compagnes de crime offrent cette fois-ci peu de séquences équivoques et restent dans le registre du vigilante à l’américaine, c’est-à-dire du justicier qui agit avec violence contre les criminels et les tue sans autre forme de procès.

Une ambiance plus classique, représentée parfaitement par la nouvelle venue, Ran Sabiura, une fanatique du combat, à mort bien évidemment, mais qui reste une bonne pâte, un peu naïve et attachée à un certain code d’honneur. Une personnalité, et des expressions de visage qui tranchent à plusieurs reprises avec son impressionnant physique et les têtes qu’elle écrabouille !

Cependant nous ne boudons pas notre plaisir : entre la brochette de psychopathes du jour mis en scène et ceux agissant pour le compte de la police, le casting se révèle une nouvelle fois réjouissant. Et comme l’action et les révélations sont à l’unisson, le bilan se révèle indéniablement positif.

© 2014 Yoshimurakana / SQUARE ENIX CO., LTD.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Murciélago T. 7 & T. 8. Par Yoshimurakana. Traduction Nicolas Pujol. Ototo, collection "Seinen". Sortie le 25 septembre 2020 & le 23 octobre 2020. 194 pages. 7,99 euros.

Acheter le tome 7 sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Acheter le tome 8 sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Murciélago sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2
- Lire la chronique des tomes 3 & 4
- Lire la chronique des tomes 5 & 6

  Un commentaire ?