Murder Falcon - Par Daniel Warren Johnson & Mike Spicer - Delcourt Comics

13 octobre 2020 0 commentaire
  • Seul le Heavy Metal associé à la force brute de Murder Falcon permettront de sauver l'humanité ! Un comics loufoque, déjanté et plein d'énergie, qui malheureusement manque cruellement d'envergure notamment sur le plan graphique.

Guitariste ne vivant que pour ce qui touche au métal, Jack n’en mène pas large depuis la dissolution de son groupe. Or, contre toute attente, un phénomène inexplicable va littéralement modifier son existence paisible : Une créature mi-homme mi-oiseau, provenant d’une autre dimension, atterrit dans son appartement lui annonçant la menace qui plane sur l’humanité entière. Ensemble, grâce à la technique musicale de Jack et les pouvoirs surnaturels de Murder Falcon, ils vont s’interposer et affronter "Magnum Khaos", le Roi de la terreur qui prépare son offensive terrestre depuis des siècles.

Se nourrissant de la perversité et des idées noires des terriens, Magnum Khaos, à la tête des Veldar, des monstres terrifiants et sanguinaires, souhaite réduire l’humanité en esclavage. Un lourd fardeau pointe sur les épaules de Jack, en proie aux doutes et vivant une profonde dépression. Sa seule échappatoire consiste à retrouver goût à sa musique et ainsi pourvoir Murder Falcon de l’énergie essentielle pour contrecarrer l’ennemi. Le tandem de choc aura fort à faire afin de lutter face aux forces obscures.

Voici, pour le moins, un titre franchement original, psychédélique, nerveux et surtout loin des sentiers traditionnels. Aux commandes scénaristiques et graphiques, nous retrouvons Daniel Warren Johnson, qui s’est précédemment illustré sur The Ghost Fleet chez Urban Comics en partenariat avec Donny Cates pour assurer, là aussi, un Comics à cent à l’heure, alliant le style road movie et épopée fantastique. En ce qui concerne Murder Falcon, Daniel Warren Johnson pousse son récital et ses idées farfelues à un tel point que le lecteur ne peut qu’être surpris par cet étalage cosmique et cette connexion musicale métal afin de sauver l’humanité. Ici, le héros ne dispose pas d’une arme légendaire et encore moins d’AK-47, mais uniquement de sa guitare électrique comme machine de guerre. Son association avec Murder Falcon ne fonctionne qu’à cette condition : Plus il joue de gammes musicales, plus Murder Falcon dispose de pouvoirs. Seuls quelques instruments musicaux sur Terre, disposant d’un lien puissant, permettent d’accéder au "Heavy" - le portail magique où l’énergie pure musicale transcende et submerge son artiste.

Et forcément, le véritable musicien enfoui en lui va progresser jusqu’à atteindre un niveau exceptionnel, alimentant par la même occasion son partenaire qui va en découdre face aux forces de Magnum Khaos. Mais à eux seuls, leurs estimations de victoire ne pèseront pas bien lourdes dans la balance. L’unique option envisageable pousse Jack à reformer son ancien groupe, chacun armé d’une force spirituelle et d’une symbiose musicale.

En dépit de cette dynamique omniprésente, il n’est pas exclu qu’une partie du lectorat ne soit pas enclin à ce comics de par son manque de précision graphique. Un trait maladroit, enfantin et disproportionné, où au bout du compte, aucun protagoniste ne laisse réellement rêver.

Pareil constat est à noter au niveau de la colorisation de Mike Spicer où, certes, nous avons droit à l’éventail de l’arc-en-ciel sous toutes ses formes, mais qui risque rapidement de servir d’indigestion au lecteur. Des couleurs vivent qui fustigent à tout-va mais au-delà du style souhaité.

Murder Falcon plaira immanquablement aux amateurs de Heavy Metal ainsi qu’aux lecteurs affamés de récits purement explosifs et dynamiques. Cependant son côté redondant et sa touche graphique approximative risquent de rebuter plus d’un.

Murder Falcon - Par Daniel Warren Johnson & Mike Spicer - Delcourt Comics
©Daniel Warren Johnson / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Murder Falcon. Scénario : Daniel Warren Johnson. Dessin : Mike Spicer. Éditeur : Delcourt Comics. 180 pages. Sortie : le 9 septembre 2020. Prix : 17,50 euros.

- Lire la chronique The Ghost Fleet - Par Donny Cates et Daniel Warren Johnson - Urban Comics
- Lire la chronique God Country - Par Donny Cates et Geoff Shaw - Urban Comics
- Lire la chronique Redneck T1 - Par Donny Cates et Lisandro Estherren - Delcourt Comics

  Un commentaire ?