Newsletter ActuaBD

Murs murs : La vie plus forte que les barreaux - Par Tignous - Glénat

  • Le premier anniversaire de l'attaque terroriste qui décima la rédaction de Charlie Hebdo est l'occasion de mettre à l'honneur l'un des auteurs disparus, Tignous, avec "Murs murs", un livre d'enquête sur la vie dans les prisons françaises.
Murs murs : La vie plus forte que les barreaux - Par Tignous - Glénat
Le procès Colonna
Tignous & Dominique Paganelli (c) Glénat (seconde édition)

Il fut difficile d’écrire les lignes de cet article sans une pointe d’appréhension... Quelques jours après la publication de Murs murs - La vie plus forte que les barreaux, des attentats islamistes étaient à nouveau commis dans Paris. Les événements du mois de novembre 2015 nous ont rappelé les tristes circonstances dans lesquels Tignous nous a quitté il y a un an déjà, un matin d’hiver, le 7 janvier.

La parution chez Glénat de Murs murs apparaît comme une sorte de testament. Celui d’un homme résolument humaniste. Celui d’un artiste qui a consacré les derniers mois de sa vie à rendre audible la voix des parias. Il s’agit là de son dernier travail d’importance.

C’est au cours d’un procès que lui avait intenté le Front national que Bernard Verlhac, alias Tignous, attrapa le virus du dessin judiciaire. L’ambiance, les gens, les plaidoiries. Autant de rencontres, d’anecdotes et de détails que le dessinateur a voulu absolument retranscrire dans ses futurs travaux.

Murs murs : La vie plus forte que les barreaux
Tignous (c) Glénat

Fin 2007, pour le compte de Charlie Hebdo, Tignous s’associait au journaliste politique et judiciaire Dominique Paganelli afin de couvrir le retentissant procès Colonna. Une expérience qui lui avait permis de mettre au point le procédé de la BD-documentaire-récit. Le fruit de cette collaboration fut publié aux défuntes éditions 12Bis. Réédité depuis aux éditions Glénat, Le Procès Colonna obtint en 2009 le prix France Info de la bande dessinée d’actualité et de reportage.

Avec cet ouvrage, les auteurs n’avaient pas l’intention de proposer les “minutes” ou “l’intégrale” du procès d’Yvan Colonna. Plutôt, ils ont partagé avec le lecteur leurs impressions, les éléments qui les ont touchés durant les trente-quatre journées d’audience. Comme ce témoignage remarqué de Marie-Ange Contart, témoin principal dans l’affaire Colonna, qui impressionna tout le tribunal par sa pertinence. Ou, plus loin, lorsqu’ils comparent la voix de l’un des avocats de la Défense, Maître Philippe Dehapiot, à celle du comédien Louis Jouvet.

Pour Murs murs, Tignous, applique la même démarche que dans Le Procès Colonna dans sa visite de cinq prisons :

  • Le centre pénitentiaire de Lannemezan
  • Le centre pénitentiaire pour femmes de Rennes
  • L’établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Porcheville
  • La maison d’arrêt de Douai
  • La maison d’arrêt de Fleury-Mérogis
Chloé Verlhac
Crédit photo : DR

Détenus, surveillants pénitentiaires, employés de prison, personnel médical,... Tour à tour, l’auteur donne la parole à tout ce petit monde, comme à ce surveillant du centre pénitentiaire pour femmes de Rennes, qui confiait qu’il a eu deux collègues lesbiennes qui harcelaient sexuellement les détenues. Une situation compliquée à gérer car la menace d’accusation d’homophobie n’était pas loin... Ou encore ce prisonnier senior de la maison d’arrêt de Douai qui raconte que la punition du mitard est beaucoup moins sévère aujourd’hui que de son temps.

Tignous partage aussi des anecdotes plus amusantes, comme la recette du groubi, un gâteau de chips pilées, très populaires chez les taulards de Fleury-Mérogis.

Cet empilement d’infos tantôt administratives, tantôt personnelles et émouvantes, confère à cet ouvrage une cohérence sincère et, forcément, touchante. Il n’est donc pas étonnant que Chloé Verlhac, l’épouse de Tignous ait mis un point d’honneur à terminer et à faire publier la dernière enquête de son époux. Aidée par Pascal Gros, le complice du caricaturiste à Marianne, qui s’occupera notamment de reproduire le plus fidèlement possible les formidables couleurs de Tignous, la veuve de l’artiste a rassemblé et compilé les dessins afin de leur donner une vraie structure narrative. Un travail de longue haleine qui lui permet de faire son deuil : "Terminer l’œuvre de Tignous, l’artiste, me fait du bien, dit-elle. “C’est une revanche”.

Chloé Verlhac a publié d’autres livres de Tignous aux éditions du Chêne durant le dernier trimestre 2015 :

  • Tignous, l’anthologie.
  • Comment rater ses vacances, un recueil inédit de dessins signés Tignous et Pascal Gros

D’autres dessins et reportages inédits de Tignous paraîtront, nous assure-t-elle. Des travaux courts qui nous permettront de découvrir d’autres facettes de l’auteur disparu.

La Garde des Sceaux, le ministre de la Justice Christiane Taubira a préfacé Murs murs - La vie plus forte que les barreaux.

Crédits de la vidéo : Leberry.fr

Voir en ligne : Découvrez "Murs murs" sur le site des éditions Glénat

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD