My Girl T1 - Par Mizu Sahara - Kazé

22 juillet 2010 1 commentaire
  • Partant d'un évènement dramatique, {My Girl} s'attarde avec tendresse sur les liens entre les êtres d'une même famille ou non. Un titre délicat, à découvrir, qui évite le larmoyant.

Masamune est un jeune homme de 23 ans qui mène une petite vie pas forcément brillante. Celle qu’il aimait, Yôko, est partie pour l’étranger cinq ans plus tôt et ne lui a jamais plus donné de nouvelle... Jusqu’à ce qu’il apprenne son récent décès. Et comme si cette annonce n’était pas suffisante, Masamune découvre qu’il est père d’une fillette, véritable raison du départ de Yôko. Pour ces deux êtres brisés par la disparition, leurs souvenirs de celle qui n’est plus leur serviront de lien indestructible. Mais se créer une vie de famille du jour au lendemain n’est pas chose aisée.

Malgré son point de départ d’une tristesse évidente, ce manga ne tombe pas dans le désespoir ou l’apitoiement. Certes, les instants de vie de ce nouveau père et de la petite Koharu ne sont pas souvent des plus joyeux, mais Mizu Sahara sait toujours en tirer l’essence positive, ce petit quelque chose qui fait avancer, qui renforce les liens. Car c’est bien de la complexité des relations entre les individus qu’il s’agit ici. Et chaque épreuve constitue une étape à franchir pour apporter un peu de lumière sur le sentier du bonheur.

Porté par un dessin fait d’élégance et de grâce, My Girl est une belle preuve de l’importance de l’affection que l’on peut éprouver pour ses semblables.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • My Girl T1 - Par Mizu Sahara - Kazé
    14 octobre 2010 19:28, par Stéphanie Francqueville

    Au premier abord, on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec Un drôle de père de Yumi Unita. Les similitudes sont indéniables, mais beaucoup moins nombreuses qu’on pourrait le supposer. Là où Yumi Unita nous raconte l’adaptation d’un homme à une vie qui lui est totalement inconnue et toutes les situations cocasses associées, Mizu Sahara se penche sur la question plus personnelle de la perte d’un être cher. C’est avant tout un drame de la vie quotidienne que l’auteur nous livre ici.

    Masamune et Koharu sont deux personnages qui souffrent de la mort de l’être qui leur était le plus cher au monde. Ils ne se connaissent pas, mais vont partager leur souffrance et se soutenir mutuellement. L’émotion est présente à chaque page et la présence de Yôko pèse sur chaque case. Le lecteur ne manquera pas de verser quelques larmes sur cette touchante histoire.

    La tension dramatique est exacerbée par le dessin de la mangaka. Si les traits fins et élégants restent plutôt classiques, la mise en page très découpée fait la part belle aux gros plans où s’affichent tout le talent de Mizu Sahara. L’expression des personnages est saisissante et un simple regard arrachera quelques larmes aux lecteurs les plus sensibles.
    My Girl est une vraie révélation !

    Répondre à ce message