Naja - T2 - Par Morvan & Bengal - Dargaud

5 octobre 2008 3
  • Inde, Colombie, Haïti et Japon. Naja nous offre un petit tour du monde en 46 pages. Et Morvan, une série atypique.

Pour retrouver la trace du n°1, Naja requiert l’aide de son premier amour. Mais pour cela, il faut le faire évader de la prison de Bogotá…

De personnage en personnage, de numéro en numéro, de pays en pays, Jean David Morvan ne cesse de balader son lecteur dans cette série. Le scénariste trouve dans Naja une narration très originale, totalement à part dans sa production habituelle. S’appuyant sur une voix off singulière et quelques rares dialogues, il construit intelligemment un récit rythmé et palpitant.
Naja - T2 - Par Morvan & Bengal - Dargaud
La personnalité froide et insensible de Naja trouve un écho graphique dans le dessin de Bengal. L’auteur, qui vit désormais dans la même ville que son scénariste, livre un découpage dynamique et son travail à la couleur est remarquable. Dans un style que ne renieraient pas bon nombre de mangakas, Bengal esthétise avec réussite son ouvrage.

Le tome 1 était centré sur Naja, tueuse professionnelle et numéro 3 d’une organisation dirigée par un mystérieux numéro 0. Le tome 2 met en avant le numéro 1 courant après le numéro 3. Le tome 3 fera-t-il rentrer le numéro 2 dans la danse ? Réponse au prochain épisode…

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Voir la bande-annonce de Naja

Commander cet album sur Internet

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Voilà une esthétique manga particulièrement laide !
    Pourquoi ne pas s’inspirer des bons mangas, quitte à s’inspirer ? Ah oui, c’est plus difficile, il faut du talent pour ça.

    Répondre à ce message

    • Répondu par ralph le 5 octobre 2008 à  19:28 :

      Je trouve cette planche jolie.
      Un juste dosage de realisme et d’elements plus graphiques (les parasols)
      un choix de couleurs pas evident.
      Un dynamisme certain qui en fait juste assez pour être efficace.

      je n’ai pas l’habitude de beaucoup commenter sur internet, mais je trouve les tons agressifs un peu facheux et dommage.
      Que le travail présenté soit de qualité ou non, d’ailleurs.

      Répondre à ce message

    • Répondu par ralph le 5 octobre 2008 à  19:32 :

      PS : c’est quelqu’un qui dessine et aime toujours prendre l’avis des gens, positif ou negatif, sur son travail qui parle.
      un avis agressif, par contre, ne m’apprend rien sur la pertinence de mon travail, et me laisse, tout au plus, simplement perplexe quant à la personne qui le prononce.

      Répondre à ce message