Natacha : 40 ans d’aventures de haut vol

  • Publiée pour la première fois en 1970, Natacha est une des premières héroïnes « sexy » de la bande dessinée belge. Avant elle, les jeunes femmes de Spirou étaient soit de bonnes ménagères (la maman de Bill), soit des dragons (Calamity Jane), soit des gamines (Sophie, Isabelle). Notre hôtesse de l’air, très en forme(s), compte aujourd’hui 40 ans de présence et un 21ème album d’excellente facture.
Natacha : 40 ans d'aventures de haut vol
Crayonné pour la couvertuure
(C) Marsu Productions

Il faut s’arrêter un instant sur les pages de garde de ce livre : on y voit François Walthéry coincé entre deux colosses, au sens propre : ses scénaristes Mythic et Thierri Martens (je l’écris avec un « i », comme le fait Walthéry, alors que l’éditeur le crédite d’un « y »…). Le premier n’en est pas à son premier Natacha (il avait scénarisé Cauchemirage) et on lui doit aussi une collaboration avec Walthéry sur Rubine. Mais Mythic est surtout connu du grand public pour sa contribution à Alpha avec Jigounov et Halloween Blues avec Kas.

L’autre colosse est Thierry Martens, l’historique rédacteur-en-chef du Journal de Spirou entre 1968 et 1978 qui a contribué à accoucher la génération des auteurs comme Yslaire, Geerts, Frank et d’autres.

Martens et Mythic ne sont pas non plus des inconnus l’un pour l’autre puisqu’ils ont collaboré sur Archie Cash (dessin de Malik chez Dupuis) puis sur Aryanne (dessin de Michel Guillou chez Magic-Strip puis Loempia) alors que Martens signait sous le pseudonyme de Terence.

François Walthéry, le dernier des classiques de l’Ecole de Marcinelle
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Inutile de dire qu’avec de tels contributeurs, il faut s’attendre à une BD d’une facture classique qui faisait le charme des années 1970. Et de ce côté-là, on n’est pas déçus. D’abord parce que le dessin de Walthéry est excellent. Ce dernier représentant de la génération des classiques de la BD belge, celle des Jijé, Morris, Franquin, Peyo, Tillieux, Will… dont le petit François était à la fois le chouchou et le cadet, n’a pas perdu la vigueur d’autrefois. Sa mise en page est dynamique et son pinceau endiablé, il suffit de voir la première page de l’album pour s’en convaincre. Le lecteur en a pour son argent : les vignettes fourmillent de détails et la bonne humeur est à chaque case, cela fait plaisir à voir.

Un scénario ingénieux

Quant au scénario, il a évidemment son côté bourrin avec sa suite de clichés éculés de l’aventure dont des nazis à la poursuite d’un trésor, son décor évoquant Le Mystère de la Grande Pyramide de Jacobs, ses saillies anti-féministes (proférées par Walter, évidemment) et ses mots d’auteurs plus ou moins réussis.

Le Maître de Cheratte-hauteurs n’a rien perdu de sa vigueur
(C) Walthéry, Marsu-Productions

Mais cette bande n’utilise pas ici ces standards dans un sens parodique. C’est un album classique et qui le revendique. Ce qui donne un récit habilement troussé et très correctement appuyé sur une trame qui se tient d’un bout à l’autre. Les dialogues ne sont pas en reste. Ils percutent, se répondent, rebondissent. Un modèle du genre ingénieux jusque dans les motivations des personnages. Ainsi, le nazi de circonstance du flash-back introductif (nous sommes avant la guerre et le personnage central est la grand-mère de Natacha) explique-t-il cyniquement que sa motivation n’est pas le trésor du Pharaon : la spoliation des biens juifs, laisse-t-il entendre, est bien plus lucrative que ces antiquités, mais bien la puissance que peut lui apporter la science de l’Égypte ancienne.

Pour les 40 ans de son hôtesse de l’air, Walthéry rappelle qu’il reste un auteur qui compte.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Natacha T21 : Le Regard du passé – Par F. Walthéry, Mythic et Th. Martens – Marsu-Productions

Commander l’ouvrage chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Natacha : 40 ans d’aventures de haut vol
    26 novembre 2010 07:20, par jojo

    un bel album en effet ! vivement le 22ème ! Domage tout de même que Marsu prod ne s’occupe pas plus de cette série, finalement Dupuis avec les intégrales plus les nouveautés aurait su porter cette nouvelle histoire !

    Répondre à ce message

  • Natacha : 40 ans d’aventures de haut vol
    26 novembre 2010 09:15, par Norbert

    Je me suis mis à la relecture de tous les albums depuis quelques jours et je me régale ! Walthéry est un dessinateur extraordinaire (ses scènes de bagarre et d’action sont époustouflantes de dynamisme) et injustement peu mis en valeur par les éditeurs. Au moins cela lui permet-il de ne pas y perdre son âme après tout...
    Et puis c’est une personne extrêmement sympathique et sincère, il suffit de l’avoir vu en dédicace ou d’avoir lu ses interviews. Bravo et bonne continuation !

    Répondre à ce message

  • Natacha : 40 ans d’aventures de haut vol
    26 novembre 2010 10:53, par la plume occulte

    François Walthéry( le monstre de Cheratte) est tout en haut de mon panthéon de la BD belge avec Eddy Ryssack -flamand lui-

    Le Brammetje Bram de Ryssack devenu en français Brianc Brieuc puis Colin Colas est absolument à redécouvrir.À découvrir même puisque seul 7 albums sont parus chez nous(six en couleurs et un en noir et blanc)sur les 43 histoires longues (sans parler des histoires courtes)dessinées EN 10 ANS !
    De quoi donner le tournis à Walthéry aux retards de productions légendaires, tout comme son immaturité, sa gentillesse, et sont sens de l’amitié.

    Natacha une des premières héroïnes sexy BD belges qui doit sont salut à l’enthousiasme de monsieur Dupuis alors que peu de personnes chez l’éditeur croyaient dans le personnage.Les ventes du premier album ont calmés tout le monde(mais est-ce que calmés est le bon terme hm hm).

    Il ne faut pas oublier de préciser que le personnage Sophie de jidéhem dans sa première version était un personnage lui aussi très sexy.Mais devant la fin de non recevoir qu’il a reçu,Jidéhem en a fait la jeune fille que l’on connait.Avait il un moins grand sens de la courbe que Walthéry ?

    Toujours est-il que chaque nouveau dessin de Walthéry est pour moi un petit événement...

    Répondre à ce message

  • Natacha : 40 ans d’aventures de haut vol
    27 novembre 2010 19:25, par Oncle Francois

    Bravo pour cet excellent article qui rend hommage à un des plus brillants talents de Spirou ! Monsieur Walthéry n’est pas resté longtemps un brillant assistant de Peyo, il a su prendre son envol avec une hôtesse ma foi fort agréable à regarder. Il rejoignit Marsu sur le conseil de son ami Franquin, ce qui est une référence. Et tous ses albums procurent un inestimable plaisir de lecture, car le trait y est à la fois charmeur et dynamique. Bravo, cher ami, et rendez-vous lors d’une prochaine séance de dédicaces où vous acceptez si gentiment (à la demande de vos admirateurs) de produire moult dessins sexys de votre charmante héroïne !°)

    Répondre à ce message

    • Répondu le 28 novembre 2010 à  00:32 :

      Il est resté très longtemps assistant de Peyo, même après la création de Natacha, et il aurait mieux fait de ne pas suivre le conseil de Franquin et de rester chez Dupuis, la destinée de Natacha n’en aurait été que meilleure.

      Répondre à ce message