Natacha - 50 ans de charmes

1er mars 2020 0 commentaire
  • Suite aux 50 ans de la célèbre hôtesse célébrés ce 26 février dernier, les éditions Khani publient un recueil de dessins et de dédicaces inédits réalisés par Walthéry au cours des cinq dernières décennies.
Natacha - 50 ans de charmes
François Walthéry et Bernard Grailet, une longue complicité.
© Oufti, les Amis de François Walthéry.

Nous vous en parlions cette semaine : ce 26 février marquait les 50 ans de la première apparition de Natacha dans le Journal Spirou. Les amateurs de la belle hôtesse seront heureux d’apprendre que les Éditions Khani publient à cette occasion un recueil de 112 pages de dessins presque exclusivement présentés en pleine page.

Pour ceux qui ne les connaîtraient pas encore, cela fait plus de trente ans que Bernard Grailet et ses éditions Khani mettent Natacha, ainsi que son auteur François Walthéry, à l’honneur ! Pensez donc : l’homme avait déjà réalisé l’album Nostalgia et organisé la fête surprise des 20 ans de Natacha en 1990, s’assurant à l’époque le concours du chanteur Renaud, ainsi que d’une trentaine d’auteurs et de 150 invités !

Dès lors, impossible aujourd’hui de faire moins. Cette fois, l’éditeur a rassemblé une centaine des plus belles dédicaces qu’il a pu trouver et d’un bon nombre de dessins inédits de Natacha réalisés tout au long de ces 50 dernières années.

© Walthéry, Khani 2020.

En effet, les amateurs de François Walthéry le savent bien, l’auteur a sans doute davantage dessiné par générosité pour des amateurs, pour des causes caritatives ou pour la vie locale que pour ses propres albums : « Je vis dans un patelin, que j’affectionne, commente Walthéry. C’est vrai que je réalise peut-être plus de dessins désintéressés que mes collègues, mais je ne sais pas s’ils vivent dans des villages identiques au mien, où tout le monde se connaît. J’aime sortir de chez moi et entretenir des contacts avec tous les habitants, et si je peux les soutenir à l’aide d’un dessin, pourquoi s’en priver ? Ce partage me fait plaisir. »

De précédents ouvrages avaient déjà réuni une partie de ces dessins, affiches, faire-parts, annonces, et j’en passe. Mais cette fois, les éditions Khani ont décidé de s’orienter sur les représentations où la célèbre héroïne pose en tenue plus... déshabillée. Il s’agit surtout de dédicaces réalisées spécialement pour des amis au cours de ces cinq décennies, du moins ceux qui ont accepté de les extraire de leur collection pour l’intérêt des amateurs.

Une dédicace au regretté René Hausman
© Walthéry, Khani 2020.

Au crayon, au stylo-bille ou au feutre, Natacha se dévoile tout en charme et en sensualité dans la première moitié de cet album. Ces dédicaces s’étalent sur presque toute la période de création de l’auteur, la belle a évolué pendant ces années.

La précision et le sérieux avec lequel Walthéry a réalisé ces dessins est tout simplement stupéfiant. Une bonne partie d’entre eux profitent d’une qualité de mise en page et d’un soin d’exécution dans le détail dignes d’une vraie couverture d’album. De plus, ces dédicaces érotiques ne se départissent jamais de la légendaire pointe d’humour propre à l’auteur. Les amateurs apprécieront.

Un des dessins couleurs réalisés en 2018.
© Walthéry, Khani 2020.
Le tirage de luxe

Si ces dédicaces sont majoritairement en noir et blanc, toute la seconde partie du recueil reprend des dessins inédits réalisés en 2018, délicatement mis en couleurs. Même si l’on aurait apprécié une alternance entre les dédicaces noires et blanches et ces dessins couleur qui mettent encore plus en valeur ces pépites exhumées par Khani, impossible de ne pas reconnaître l’élégance et le charme que dégagent ceux-ci.

Notons enfin pour les fans qu’un tirage spécial a été tiré. Il est agrémenté de seize pages complémentaires, de plusieurs ex-libris et d’un montage surprise, à savoir un diorama !

Oui, Natacha a 50 ans, mais comme elle le dit elle-même : « - On ne dirait pas, hein !!! »

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?