Néféritès - T1 : L’Embaumeur - Corgiat, Galliano & Cross - Les Humanoïdes Associés

10 janvier 2006 0 commentaire
  • Qui connaît mieux les secrets du corps que celui qui le prépare pour l'éternité? Néféritès, un embaumeur égyptien pratiquant sous le règne de Ramsès II, va se retrouver impliqué dans une sombre affaire mêlant un esclave de la reine assassiné et les adeptes du dieu Seth.

La collection de polars historiques des Humanos s’étoffe d’un nouvelle série se déroulant donc il y a 3250 ans, de l’autre côté de la Méditerranée, dans cette Égypte qui continue à nous fasciner.

Néféritès est embaumeur, et apprête tranquillement les corps des défunts pour leur dernier voyage. Un cadavre semble-t-il frappé par la foudre lui est un jour amené, et sa vie retirée d’homme de l’art s’en trouve rapidement bouleversée : le vizir, personnage peu ragoûtant, lui ordonne d’enquêter sur les causes de la mort de l’esclave. La foudre n’y est pour rien, et le dieu Seth n’a pas frappé l’homme pour le punir d’avoir pénétré dans son sanctuaire...

Patrick Galliano et Sylviane Corgiat (qui écrit l’excellente série Lune d’Ombre), les co-scénaristes, nous proposent une sympathique enquête dans un pays et une époque qui, pour nous être familiers, n’en sont pas moins très étrangers à notre mode de vie. C’est évidemment l’attrait du polar historique, et l’importance de la mort et de ses suites pour les anciens Égyptiens qui imprègne tout l’album.

Le dessinateur américain Chris Cross offre ici un travail solide qui montre qu’il est capable de dessiner autre chose que des super-héros, ce qu’il a fait pendant longtemps, entre autres pour Milestone, la défunte collection d’auteurs et de personnages noirs de chez DC, et pour Marvel, sur la série Captain Marvel scénarisée par Peter David. Il est un peu dommage que presque tous les personnages masculins aient une musculature de triathloniens, mais cela est compensé par un souci évident des décors, de l’habillement, et de tous ces détails qui rendent la vie à une civilisation disparue.

L’intrigue connaît déjà plusieurs rebondissements dans ce premier album, sans parler de la divulgation à petites doses du lourd et tragique passé de Néféritès. Nul doute que les deux tomes supplémentaires prévus pour compléter cette première histoire nous promettent de belles surprises.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?