Negan - Par Robert Kirkman et Charlie Adlard - Delcourt

3 juillet 2018 0 commentaire
  • Vous adorez le détester, alors peut-être allez-vous adorer le comprendre, ou du moins découvrir quel homme fut le monstre avant l'apocalypse zombie. Récit des origines d'un des plus emblématiques "vilains" du comics contemporain.
Negan - Par Robert Kirkman et Charlie Adlard - Delcourt
Qui était Lucille, avant de devenir l’arme de Negan ?
Negan © & ™ 2018 Robert Kirkman, LLC

On vous l’avait dit, lors de la chronique du dernier volume de Walking Dead : Negan semblait y prendre le pouvoir et tracer sa route de héros à part entière. C’est chose actée avec ce volume qui lui est spécialement dédié, édité sous deux formats dont un "prestige", et qui revient sur le moment où la vie du personnage a basculé lors de l’épidémie zombie.

Il est très amusant de découvrir la montagne Negan dans la peau d’un prof de sport beauf, légèrement bedonnant et irrépressiblement adultère. Mais surtout effroyablement banal, incarnant une sorte de normale médiocrité de la société américaine. Pas foncièrement méchant, bien au contraire, juste égocentré et inconséquent, jusqu’à ce que deux drames viennent coup sur coup bouleverser son existence.

Un drame intime avant la tragédie collective
Negan © & ™ 2018 Robert Kirkman, LLC

Car oui, on découvre d’où vient Lucille. Et surprise, l’événement qui lui est lié s’avère antérieur à la vague zombie, le premier drame se superposant au second et en modifiant la portée pour Negan. Après un récit plutôt intimiste et filé, le passage à la période "survie" joue des répétitions et des ellipses pour faire comprendre la lente mais irrésistible transformation du personnage. Un résumé dont le parallèle latent avec la trajectoire de Rick s’impose peu à peu confirmant implicitement ce que Negan ne cesse de répéter au héros de Walking Dead, à savoir que tous deux seraient au fond similaires.

Sans être absolument essentiel ou bouleversant, mais témoignant toujours des qualités d’écriture de Robert Kirkman, ce récit dédié à Negan donne encore plus d’épaisseur à un personnage majeur de la saga, d’ores-et-déjà truculent par son langage et impressionnant par sa capacité à effectuer et assumer ses choix. Ce récit se trouve complété par trois autres histoires courtes, elles aussi consacrées à divers protagonistes de la série croqués aux débuts de l’invasion : Michonne, Tyrese et un autre vilain, le Gouverneur.

Negan face à ses élèves, et déjà des risques de dérapage !
Negan © & ™ 2018 Robert Kirkman, LLC

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Negan. Par Robert Kirkman (scénario), Charlie Adlard (dessin et encrage) et Cliff Rathburn (trames et niveaux de gris). Traduction Edmond Tourriol. Delcourt, collection "Contrebande". Sortie le 30 mai 2018. 104 pages. 13,50 euros. Version originale (The Walking Dead Here’s Negan !) publiée aux USA par Image Comics.

Lire, sur ActuaBD :
- les chroniques des tomes 12, 13, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28 et 29.
- la chronique des volumes 1 et 2 de l’édition prestige
- l’interview de Charlie Adlard réalisée en juin 2014
- la chronique consacrée à l’artbook de Charlie Adlard

Commander cet ouvrage sur Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?