Ninja Slayer T1 - Par Yuki Yogo et Yoshiaki Tabata - Kana

5 octobre 2015 0 commentaire
  • Ninja! Niiiinja!! Ninjaaaaa!!! En gros.

Dans un Japon futuriste, à l’ambiance à la croisée des univers cyberpunk et de Mad Max, la ville de Saitama est devenue le théâtre d’affrontements entre gangs ultra-violents. Pire : le crime organisé a recours à des soldats aux capacités surhumaines pour faire régner la terreur : les ninjas !

Mais un homme, un jour, par esprit de vengeance, se dresse sur leur chemin et jure d’anéantir tous ces individus qui ont fait de l’assassinat leur mode de vie. Débute alors la légende du "Ninja Slayer".

Histoire publiée à l’origine en tant que light novel [1], et présentée au public de manière originale (on fit d’abord croire à une œuvre d’auteurs américains), Ninja Slayer, débuté en 2012, connaît un rapide succès au point de devenir un phénomène adapté sous plusieurs formats. Outre trois mangas différents, comptons également un anime produit par le célèbre studio Trigger et lancé cette année.

Action sanglante et débridée, chaos urbain et personnages poseurs, telle est la recette de base de Ninja Slayer - Machine of Vengeance, l’adaptation manga qui nous intéresse aujourd’hui. Mais c’est surtout un ton légèrement décalé, qui semble tirer l’histoire vers une forme d’auto-parodie, partielle, qui frappe à la lecture du volume.

En effet, outre des passages franchement comiques, la voix d’un narrateur, particulièrement grandiloquent, accompagne en permanence, ou presque, le développement de l’intrigue. Prêtant souvent à sourire par l’exagération dont il témoigne, et une manière de raconter les événements en rupture avec les planches elles-mêmes, le procédé montre cependant rapidement une certaine limite.

C’est d’ailleurs un peu le souci de Ninja Slayer : si la surprise initiale apparaît drôle et sympathique, on éprouve un peu vite le sentiment d’avoir fait le tour de ce que le manga pouvait proposer. Il faudra certainement attendre l’introduction de véritables personnages secondaires, adjuvants ou opposants, pour soutenir l’intérêt du titre, certes amusant, mais qui, pour le moment, sonne un peu creux.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Ninja Slayer - Machine of Vengeance T1. Par Yuki Yogo (dessin) et Yoshiaki Tabata (scénario). Kana, collection Big Kana. Sortie le 25 septembre 2015. 200 pages. 7.45 euros.

Commander ce livre chez Amazon et à la FNAC

[1Light novel : petits romans d’aventure feuilletonnants, souvent illustrés, simple formellement, très populaires au Japon, notamment auprès du jeune public.

  Un commentaire ?