BD d’Asie

Nirvana T4 - Par Jin & Sayuki - Doki Doki

Par Guillaume Boutet le 21 janvier 2019                      Lien  
Fin de l’arc narratif du Pays du Rat, sur une belle démonstration de la passion de l’invention, très « nekkestu », mais aussi fin temporaire du manga. En effet, au Japon, la prépublication de « Nirvana » est arrêtée et nous sommes sans nouvelle des auteurs...

Bien que Doki Doki ne communique pas sur le sujet, et en dépit de l’absence de toute mention dans le tome quatre, avec un « À suivre » vague sur la dernière page, la prépublication de Nirvana est terminée depuis mars 2018 dans le Comic Gene des éditions Kadokawa.

Sur leur compte Twitter les auteurs ont annoncé lors de l’arrêt qu’ils donneraient prochainement des nouvelles sur la suite, mais rien n’a été publié depuis. Nirvana devient donc une série en pause à « durée indéterminée » comme cela arrive parfois.

Une situation qui explique sans doute le ton un peu étrange de la très courte petite aventure qui conclut ce tome. Mais revenons d’abord au menu principal : la suite et fin des aventures de Yachiyo au Pays du Rat, une nation spécialisée dans la technologie. Notre héroïne rencontre les jumeaux Wappen, des inventeurs farfelus et détestés de la population en raison de leur personnalité sans-gêne et prétentieuse, mais qui se révèlent bien évidemment porteurs du signe du Rat.

Nirvana T4 - Par Jin & Sayuki - Doki Doki
©2017 EDWORD RECORDS / 1st PLACE

La part belle est donnée ici à l’explosion des sentiments et des attaques électriques lorsque Yachiyo fusionne avec les jumeaux et affronte le Bûra local, aux traits d’un professeur adoré de tous, qui a donc trahi la confiance de ses élèves. Cependant Yachiyo étant avant tout une humaniste ne succombant jamais à la haine, les choses s’avèrent un peu plus compliquées que prévu.

C’est également le thème de la mini-histoire qui conclut le tome. Alors que la troupe de notre héroïne a pris un train pour se rendre au Pays du Serpent, ils sont capturés par un Bûra, à la tête d’une bande d’humains exclus qu’il a recueilli, et qui est aimé de tous !

Avec son héroïne forte, ses personnages hauts en couleur, ses combats « badass » et le trait clair et précis de son dessin, sans oublier son ton « nekkestu » très classique, Nirvana se position comme un excellent shônen manga [1], solide et attachant, mais dont le destin semble pour le moment incertain.

©2017 EDWORD RECORDS / 1st PLACE

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782818947296

Nirvana T4. Par Jin (scénario) & Sayuki (dessin & scénario). Traduction Fédoua Lamodière. Doki Doki, collection "Shônen". Sortie le 9 janvier 2019. 192 pages. 7,50 euros.

Commander ce livre sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Nirvana sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2
- Lire la chronique du tome 3

Les six destinées sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2

[1Shônen : désigne un type de manga ayant pour cible éditoriale les garçons adolescents. Nekketsu : signifie « sang bouillant », ce vocable désigne un type de récit au traitement exacerbé et exagéré dans ses situations et dans la manifestation des émotions.

🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Guillaume Boutet  
A LIRE AUSSI  
BD d’Asie  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD