Nirvana T1 & T2 - Par Jin & Sayuki - Doki Doki

4 octobre 2017 0 commentaire
  • Présenté comme un shônen manga pour jeunes lectrices, « Nirvana » nous invite aux aventures d’une jeune fille dans un monde fantastique à la recherche de compagnons légendaires. Une accroche et des situations simples et rapides mais néanmoins efficaces pour un premier contact sympathique.

Le magazine Monthly Comic Gene, lancé en 2011 par l’éditeur Media Factory (groupe Kadokawa), est une publication shôjo manga, avec donc pour cible éditoriale les jeunes filles adolescentes, mais au créneau atypique : proposer des « shônen manga pour filles ».

Nirvana T1 & T2 - Par Jin & Sayuki - Doki Doki

Strictement, ce slogan n’a pas de sens véritable étant donné que shônen manga et shôjo manga ne désignent pas des genres de récit mais des cibles éditoriales, d’un côté les garçons adolescents et de l’autre les filles adolescentes. Cependant s’il existe bien des shônen manga de romance et des shôjo manga d’aventure, les enjeux et les situations proposées n’ont pas grand-chose à voir avec leur version respective shôjo et shônen, chacun usant en fin de compte de codes assez différents.

Plus concrètement, et pour revenir à l’ouvrage qui nous intéresse, Nirvana se trouve donc construit autour de combats, de séquences d’action, et de pouvoirs, typiques du shônen manga, mais avec une jeune fille pour personnage principal. Et pour renforcer l’idée que l’héroïne se trouve au cœur de leur récit, les auteurs ont opté pour un pouvoir de type « fusion ». En effet pour se battre, et en particulier contre les « Boss », l’héroïne fusionne avec un de ses compagnons pour exploiter la véritable forme de son pouvoir. De ce fait, les combats importants se trouvent toujours menés par l’héroïne.

Yachiyo face au premier Bûra qu’elle rencontre
©2017 EDWORD RECORDS / 1st PLACE

Du côté des auteurs, que certains reconnaîtront sans doute, il y a Sayuki, au dessin et au scénario, connu en France pour sa précédente série, Les Six Destinées, éditée également chez Doki Doki, et Jin, au scénario, un musicien qui s’est fait connaître il y a quelques années avec le projet trans-média Kagerou Days : à la base une série de clips musicaux dont la trame fut déclinée en light novel [1], manga et animé.

Une quête initiatique

Alors de quoi s’agit-il exactement ? Jeune fille célèbre à travers tout le Japon pour ses actions bénévoles, Yachiyo embarque pour une mission à l’étranger et, au cours du voyage, son avion s’écrase !

Se réveillant dans un immense palais, elle ne met pas longtemps à apprendre qu’elle se trouve dans un autre monde, Gurgrath, et qu’elle serait la réincarnation de la Déesse Sakuya, attendue depuis des siècles pour sauver le monde des forces du mal !

Ces forces du mal, des êtres maléfiques baptisés Bûra, ne tardent pas à se manifester et Yachiyo fait l’apprentissage de son pouvoir, le Nirvana, qui lui permet de fusionner avec l’un des douze héros, porteurs chacun d’un pouvoir élémentaire. Une fois transformée, l’apparence d’Yachiyo est altérée sous la forme d’un avatar élémentaire.

La quête de la jeune fille va s’avérer alors de voyager à travers le monde pour retrouver et rallier à sa cause ces fameux douze héros, inspirés des signes astrologiques chinois - l’univers de la série puise quant à lui plus généralement dans les concepts bouddhistes (comme dans Les Six Destinées).

Yachiyo en tant qu’avatar du vent
©2017 EDWORD RECORDS / 1st PLACE

Le résultat apparait comme une quête initiatique classique, avec tout ce qui compose le shônen manga : courage, sacrifice, dévouement, dépassement de soi et amitié, couplé à un graphisme clair et carré, et à des personnages relativement attachants, caractérisé par certains gimmicks hyperboliques amusants (le serviteur capable de fabriquer un manoir avec des troncs d’arbres, l’alcoolo qui dépense toujours les économies du groupe en bouteilles, etc.).

Le récit opte pour un lancement rapide avec des premiers arcs narratifs simples et directs, ne cherchant pas à complexifier l’histoire trop rapidement pour se consacrer dans un premier temps au cheminement de son héroïne. Et le résultat paie, surtout que, dès le second tome, un troisième camp apparaît, remettant déjà en cause le rôle de sauveuse universelle de Yachiyo !

Avec trois seulement tomes parus pour le moment au Japon, le dernier en juillet dernier, Nirvana débarque donc rapidement en France et pose les bases solides d’une série qui a tout pour emmener le lecteur dans une belle aventure.

Tout le monde ne croit pas en la Déesse réincarnée
©2017 EDWORD RECORDS / 1st PLACE

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Nirvana T1 & T2. Par Jin (scénario) & Sayuki (dessin & scénario). Traduction Fédoua Lamodière. Doki Doki, collection "Shônen". Sortie le 8 février 2017 & le 17 mai 2017. 180 pages. 7,50 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Les six destinées sur ActuaBD :
- Lire la chronique des tomes 1 & 2

[1Petits romans publiés en feuilleton illustrés formellement très simples et très populaires, notamment auprès du jeune public.

  Un commentaire ?