Noir Tango - Par Michaël Monnin & Philibert - Akileos

24 décembre 2009 0 commentaire
  • {Noir Tango}, célébration du tango entachée de drame familial, prend pour décor l’Argentine des année 1940. L’œil s'arrête particulièrement sur les physionomies courbes des personnages du dessinateur Philibert, aux corps débordants de sensualité…

Miguel, danseur virtuose de tango et marin embourgeoisé, a épousé l’héritière des Sendoval. Cette puissante et redoutée famille de latifundistes fait la pluie et le beau temps dans la ville portuaire où ses rêves nomades ont prit fin. Un renoncement dont l’alcool, les bagarres et la fréquentation des pardas, les « panthères », putains locales, ne suffisent plus à le distraire, alors que l’hostilité de sa belle-famille va se déchaîner contre lui.

Milonga mélancolique

Le scénario de Michaël Monnin, qui fleure bon dans le ton le lunfardo, l’argot des faubourgs de Buenos-Aires, nous plonge dans un contexte qui rappelle, inévitablement, certains récits courts de Jorge Luis Borges ou son œuvre de jeunesse, Evaristo Carriego (1930, réédition 1957). Nous y assistons aux confrontations de ces mauvais garçons créoles, agiles au couteau, aux issues heureusement pas toujours tragiques qui, au-delà d’un mélange dérangeant de fascination et de dégoût pour leur violence, débouchent néanmoins peut-être sur le constat que la vida es una milonga : la vie est une tromperie…

Noir Tango - Par Michaël Monnin & Philibert - Akileos
Noir Tango – extrait – décembre – 2009.jpg
Ode au tango ou célébration des corps, perles irrégulières, renouant avec l’origine étymologique du mot baroque.

Courbes ascendantes

Mais Noir Tango se distingue en premier lieu pour le graphisme de Philibert, exaspérant les formes arrondies de ses personnages. Elles évoquent, sans surprise, à tous les observateurs de la bande dessinée en charge de l’analyser, une autre référence sud-américaine : le peintre et sculpteur colombien Fernando Botero. Tant, dans cette ode au tango ou à la célébration de corps aux formes baroques et de leur sensualité, la parenté se révèle manifeste.

(par Florian Rubis)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

En médaillon : couverture de Noir Tango © Michaël Monnin & Philibert, Akileos, 2009.

Noir Tango - Par Michaël Monnin & Philibert - Akileos - 49 pages et carnet de croquis, 15 euros

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

  Un commentaire ?