Nos Embellies - Par Marie Duvoisin et Morizur - Editions Bamboo

5 avril 2018 1 commentaire
  • Alors qu’elle apprend qu’elle est enceinte, Lily se voit confier la garde du neveu de son compagnon. La jeune trentenaire devra s’occuper du garçon pendant l'absence de Félix parti sur un tournage.

Un peu chamboulée par ces deux événements, la jeune femme préfère ne pas parler de sa grossesse à son copain. Elle hésite même à garder l’enfant. Après avoir recueilli Balthazar, le jeune garçon elle décide de prendre l’air ! Commence alors un court road-movie qui la mènera jusque dans une ferme auvergnate en compagnie du petit garçon et d’un auto-stoppeur un peu marginal rencontré au hasard de la route. Le petit groupe est accueilli par le propriétaire, un ancien fermier veuf qui vit seul. Dans ce coin de nature, un peu hors du temps, loin de la turbulence des villes chacun va se dévoiler, révéler sa part d’ombre et envisager l’avenir autrement.

La lecture de ce pitch pourrait faire passer ce récit de 70 pages pour une bluette un peu classique, sans véritable originalité. Et pourtant, cette histoire procure un certain attachement par la force de son optimisme et sa profonde humanité. Chacun des personnages un peu paumé (pour différentes raisons...) va se reconstruire au contact du vieil homme et à la suite de cette parenthèse inattendue.

Nos Embellies - Par Marie Duvoisin et Morizur - Editions Bamboo
Avec cette chronique très personnelle du naufrage de l’Amoco Cadiz, Gwenola Morizur révélait déjà une profonde sensibilité.

Ce récit est imaginé par Gwénola Morizur, une scénariste révélée dans un précédent album paru chez le même éditeur : Bleu pétrole (Prix Artemisia 2018). Après cette chronique de la marée noire provoquée par le naufrage du pétrolier Amoco Cadiz en 1978, c’est dans un tout autre univers qu’elle nous entraîne avec ce récit tendre et décalé.

Prise de recul, retour à la nature et simplicité des sentiments, servent d’arrière-plan à cette chronique douce et bienveillante. Le graphisme fluide et lumineux de Marie Duvoisin, dont c’est le premier album, facilite l’entrée dans cette histoire harmonieuse. Elle en souligne le charme et l’humilité du propos.

Ce nouvel album "à taille humaine" rejoint après d’autres, le label Grand Angle ; une collection qui s’impose par son catalogue de récits sensibles et généreux.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

© Illustrations Duvoisin et Morizur – Editions Bamboo 2018

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :