Nos Meilleures Vies - Par Kii Kanna - Casterman

25 mars 2021 0
  • Récit complet, une jolie petite chronique d'une jeunesse '"pop" de Tokyo un peu paumée, entre désillusion et insouciance. Premier titre grand public d'une auteure déjà remarquée au Japon, une belle découverte, pleine de tendresse et d'humour.

Ils sont six, la vingtaine, travaillent dans l’industrie du spectacle : trois dans l’animation et trois autres dans la musique. Le récit s’ouvre sur un petit studio d’animation : l’un des intervallistes se demande ce qu’il fait là. Entre un boulot ingrat et mal payé, et une collègue dont il s’est entiché, mais qui sort avec un musicien, il a le sentiment que sa vie n’a aucun sens, en dépit de la présence d’un collègue attentionné.

De l’autre, nous avons le monde de la musique, avec des galères d’un autre genre : celles de la difficulté de percer, que ce soit dans le rock ou dans l’univers des idoles. En six chapitres, et donc six personnages qui se croisent mais qui ne se comprennent pas toujours, la mangaka tisse un récit choral simple et malicieux.

Nos Meilleures Vies - Par Kii Kanna - Casterman
© by KII Kanna / Shôdensha

Kii Kanna a débuté sa carrière en 2014, avec L’Étranger de la plage, un yaoi manga [1], publié en France chez Hana Collection et adapté en film d’animation en 2020. Nos Meilleures Vies (2018 au Japon) est son premier récit non-yaoi, même si nous y retrouvons ses thèmes chers, ainsi que certains de ses tics de narration. Le déroulement, et certaines révélations, ne surprendront donc pas ses lecteurs.

Mais c’est surtout l’occasion de découvrir une auteure qui nous fait partager le quotidien, sous la forme d’un instantané, de cette jeunesse qui se cherche à travers ses rêves, la réalité du monde du travail et l’amour. Aucune réponse n’est donnée, même si le final nous montre ces jeunes garçons et filles tenter de faire de leur mieux pour trouver une place dans le chaos des premières années de leur vie d’adulte.

Avec son dessin précis et détaillé, et une narration qui fait la part belle à l’introspection et aux états d’âmes de ses personnages, Kii Kanna signe une petite chronique fort sympathique, qui en appelle, nous l’espérons, d’autres.

© by KII Kanna / Shôdensha

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Nos Meilleures Vies. Par Kii Kanna. Traduction Alexandre Fournier. Casterman, collection "Sakka". Sortie le 17 mars 2021. 224 pages. 12,95 euros.

Acheter ce livre sur BD Fugue, FNAC, Amazon

[1Yaoi : désigne une œuvre, à destination d’un public féminin, mettant en scène un récit romantique ou sexuel entre hommes, répondant à des codes précis.

  Un commentaire ?