"Nota bene", l’Histoire au bout du conte

17 avril 2019 0 commentaire
  • Soleil adapte avec brio "Nota Bene", une chaîne YouTube de vulgarisation historique aux 850.000 abonnés : connaissance, décontraction et humour pour une narration au service de l'Histoire.

Savez-vous que Nicolas Flamel n’a jamais été alchimiste ? Que Napoléon a failli se faire remplacer par un général culotté ? Savez-vous qui a trouvé le moyen le plus ingénieux de s’emparer d’un château fort ? Et quelles ont été les évasions les plus audacieuses ?

Au travers de dix portraits de grandes figures historiques (Catherine de Médicis, Magellan, Aristomène…), Benjamin Brillaud adapte les capsules de sa chaîne YouTube aux 800.000 abonnés, en les agrémentant d’anecdotes aussi authentiques que drôles.

"Nota bene", l'Histoire au bout du conte
La narration et l’humour rendent parfois hommage à la série de dessinée "Il était une fois...l’Homme", la référence de vulgarisaton historique de la fin des années 1970.
Les pleines pages introduisent chaque histoire et nouveau personnage historique.

Il n’est bien entendu pas seul aux commandes pour cette adaptation. Comme co-scénariste, on retrouve Mathieu Mariolle, un touche-à-tout en bande dessinée, qui a mis à profit ses grandes capacités d’adaptation de Foot2rue à Thorgal en passant par Kookaburra Universe. Mariolle est certainement responsable d’une bonne part de l’humour omniprésent dans les récits, qui emprunte d’ailleurs aux références des années 1980-90, ainsi que de l’agréable mise en page des histoires.

En effet, pour éviter tout effet de lassitude et pour poser le rythme de l’album, les auteurs ont choisi une grande pleine page pour introduire chaque récit. On y retrouve le sémillant Benjamin Brillaud qui brosse un premier portrait attrayant de la personnalité. De plus, le co-auteur/présentateur est habillé dans les habits de l’époque, ce qui donne le ton du récit, tout en apportant déjà une touche d’humour.

Une bonne part de la réussite de cette adaptation tient dans le dessin de Christian Paty. Pour rappel, le dessinateur s’était illustré entre autres avec Ange sur La Cicatrice du souvenir, ainsi que deux tomes de la Geste des chevaliers dragons, ou encore son travail sur Kookaburra Universe ou Damoiselle Gorge avec Tiburce Oger. Sur Nota Bene, Paty est parvenu à tirer profit de ces multiples univers précédents, en trouvant un juste milieu entre un dessin réaliste et un trait plus humoristique, un équilibre qui convient particulièrement au ton à la fois drôle et sérieux posé par les scénaristes.

Au final, on rit, on apprend, on se détend et on se cultive. À conseiller à tous ceux qui aiment l’Histoire, ou à ceux qui ont juste envie de se divertir en s’amusant. D’autant que le tome 2 est déjà prévu pour la fin de l’année !

Autre influence humoristique : les Nuls et la Cité de la peur

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Tous les visuels sont : © Éditions Soleil, 2019 – Mariolle, Brillaud, Paty.

  Un commentaire ?