Nous ne serons jamais des héros - Par F. Salsedo, O. Jouvray et G. Salsedo - Lombard

18 juin 2010 0
  • {{Olivier Jouvray}} s’allie aux frères {{Salsedo}} pour nous conter une histoire initiatique où un père et un fils apprennent à s’apprivoiser lors d’un tour du monde.

Mick est un chomeur de longue durée. Il ne sait pas quoi faire de sa vie. Mais a-t-il envie d’ailleurs de trouver un vrai boulot ? Il n’en sait rien. Rien ne le passionne. Il glande sur son canapé, jusqu’au jour au son père l’appelle pour lui annoncer le décès de sa grand-mère paternelle. Il va à l’enterrement bien sûr. Peu de temps après, son père lui propose de l’accompagner autour du monde. Veuf et grabataire, il a besoin d’aide pour l’assister dans son périple. Son père veut se remémorer les bons souvenirs de voyages qu’il a partagés avec sa femme.… Avant le terrible accident qui l’a handicapé et privé de son épouse !

Mick accepte ce boulot, même s’il sait que ce voyage va se faire dans la tension. Son père est particulièrement bougon, capricieux, voire presque asocial.

L’histoire d’Olivier Jouvray montre bien l’incompréhension qui règne entre le père et son fils. Ils ne se connaissent pas et se comprennent encore moins. Ce tour du monde va se révéler lumineux pour le jeune homme. On se prend d’affection pour ces deux êtres, même si leurs traits de caractère sont un peu trop forcés. Frédéric Salsedo (le dessinateur de Ratafia) a pris le parti d’utiliser un style semi-réaliste caricatural pour ses personnages, particulièrement dans la représentation de leurs expressions. Le frère du dessinateur, Greg Salsedo, a assumé d’une fort belle manière, avec l’outil informatique, les couleurs du livre. Le lecteur aura néanmoins l’impression que l’album a été réalisé en couleur directe.

Une tranche de vie réussie, simple et intéressante.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander l’album chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?