Nuisible, T1 : Résonance - Par Mariolle & Buscaglia - Glénat

19 octobre 2009 0
  • Paris. Une société pharmaceutique contourne les protocoles de sécurité génétiques provoquant peut-être la propagation d'un virus responsable de mutations sur la flore et la faune. Très scientifique, ce premier tome est passablement lent et trop loquace, mais les personnages et l'intrigue sont suffisamment construits pour annoncer une grande série.

Paris, pendant la période des fêtes. Normalement tout le monde doit être heureux, mais certains ne pensent qu’à leur travail, tandis qu’un groupe d’écologistes fanatiques ne tentent de saboter celui des prétendus chercheurs qui veulent encore et toujours faire reculer les limites humaines.

Pourtant, au même instant, faune et flore semblent disposer d’étranges propriétés : des plantes se meuvent, jusqu’à en devenir mortelles, des animaux se développent autant en taille qu’en agressivité. Ces mutations, naturelles ou artificielles, n’ont-elle pour but d’éliminer la créature la plus nuisible que la Terre ait jamais porté : l’Homme ?

Nuisible, T1 : Résonance - Par Mariolle & Buscaglia - Glénat

Dans ce thriller scientifique, nous suivons tour-à-tour quatre personnages : un chercheur en paléo-biologie, une femme flic, un bénévole de la SPA, accessoirement membre d’une cellule écologiste et un juriste dirigeant une société pharmaceutique. Un des grands points forts de ce premier tome est de présenter en détail ces protagonistes : on parvient à percer leur carapace pour cerner leur personnalité.

Malgré cela, ce tome introductif est très lassant. Les explications scientifiques sont trop poussées : elles saoulent le lecteur, sans d’ailleurs parvenir à convaincre l’expert en biotechnologie, car à trop vouloir en dire, on diminue la marge de manœuvre imaginaire. Soyez donc averti, si Nuisible vaut sans doute la peine de s’y investir dans la durée, ne tentez pas de lire rapidement ce premier tome, car il vous faudra de la patience pour subir les longs discours que l’on va vous asséner.

Pourtant, le suspens demeure, car plusieurs hypothèses pourraient expliquer cette soudaine mutation, excluant partiellement l’homme. Si on s’attend à entrer (enfin) dans le vif du sujet lors du prochain tome, il faut espérer que ce récit catastrophe et futuriste va gagner en punch, avant que ses lecteurs ne se transforment en plantes vertes.

Comme pour les quarante nouveautés choisies par Glénat pour fêter ses quarante années d’édition, le premier tome Nuisible bénéficie d’une superbe jaquette, représentant sur le plat arrière une vue verticale de la Tour Eiffel enlacée par les racines de plantes et devant laquelle posent deux personnages de la série.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire les premières pages

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?