Nuit tombante - Baladi - La Cafetière

3 décembre 2004 0 commentaire
  • La nuit tombe, la folie rode, Baladi se lâche... et Dada trinque. Entre malaise et tentation, adaptation contemporaine des contes chers à Schéhérazade.

Dada est un pauvre mec, paumé, zonard. Assis sur sa caisse en bois, abandonnée sur le trottoir, il laisse filer le temps. Jusqu’à ce qu’une beauté divine l’interpelle et lui propose quelques sous contre service immédiat. Pris au dépourvu, cet abruti de Dada suit la donzelle, acceptant de porter ses innombrables paquets jusqu’à son domicile. Là, deux autres plantes voluptueuses l’assaillent, excitées par la présence masculine. Délurées, effrontées et très, mais alors très joueuses, les trois garces nymphomanes provoquent à outrance leur invité... et là, très clairement, ça part en sucette.

À défaut d’être fou, Baladi exploite à merveille le brin de folie que l’on a tous en nous, la zone érogène du cerveau génératrice des fantasmes. La logique du conte cadre une inspiration fertile tempérée par un dessin caricatural, pas franchement séduisant d’ailleurs. L’intérêt, certain, se concentre dans la psychologie débridée des personnages. Très rapidement, l’auteur nous entraîne dans un huis clos, et au fil des pages, on étouffe d’incompréhension, le malaise s’installe, le malsain dérange tout autant qu’il affûte l’envie de rester. Sans s’en rendre compte, on est pris au piège du manège ensorceleur d’Alex Baladi. Pire, lorsque Dada se laisse sonder sans pudeur de l’intérieur, on « écoute » son histoire, et on en redemande. Ça tombe bien, il ne s’agissait là que d’un amuse-gueule. D’autres plats, aphrodisiaques et succulents, accompagneront d’autres confidences intimes teintées de folie. Mais en attendant, digérons...

(par Nicolas Fréret)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

"Nuit Tombante" n’est pas une nouveauté, juste l’un des 2120 albums sortis en 2004. Un de ceux que l’on se promet de chroniquer avant qu’ils se perdent malencontreusement dans une pile de BD "à lire".

Lire un extrait

  Un commentaire ?