"Oblivion Song" : la nouvelle série événement de Robert Kirkman

7 avril 2018 0 commentaire
  • Après "Walking Dead" et "Outcast", Robert Kirkman nous propose un récit davantage porté sur la science-fiction, qui propulse ses nouveaux héros vers une autre dimension : Oblivion. Un premier tome envoûtant, notamment grâce au splendide graphisme de Lorenzo De Felici.
"Oblivion Song" : la nouvelle série événement de Robert Kirkman
Ça commence par une course-poursuite
© Robert Kirkman & Lorenzo De Felici

300000 individus provenant de Philadelphie ont mystérieusement été projetés dans une autre dimension, appelée Oblivion. Un endroit hostile, peuplé de monstres effrayants. Autant le gouvernement américain que la population se sont résignés au sort de ces victimes, ayant d’autres priorités et préoccupations.

C’est toutefois sans compter sur l’acharnement d’un homme influent, Nathan Cole. Celui-ci, aidé par quelques amis scientifiques fiables, se lance dans un projet de connexion entre les deux mondes. Son voyage le mènera au centre de cette autre dimension, où il découvrira des contrées et des communautés d’un autre genre. Avec pour objectif de sauver des humains mais surtout de retrouver son frère disparu. Mais surprise : tous les rescapés ne semblent pas disposés à revenir sur Terre...

Des territoires post-apocalyptiques, des chantiers en ruine, des créatures étranges, et surtout un mystère planant sur les raisons d’un phénomène ayant propulsé une vague importante d’individus vers une autre dimension, voilà les ingrédients d’Oblivion Song. Avec ces rescapés qui évoluent dans un climat rude et dont les conditions de vie exigent des sacrifices.

Des monstres effrayants
© Robert Kirkman & Lorenzo De Felici

Après The Walking Dead, Invincible ou encore Outcast, Robert Kirkman montre encore l’étendue de son talent en matière de peinture des personnages, ceux d’Oblivion témoignant d’une énergie vitale poignante où la mélancolie se mélange à un désir de survie pourtant réel. Des protagonistes dignes d’intérêt auxquels répondent des créatures monstrueuses qui, bien que peu présentes, donnent pourtant le vertige.

C’est aussi que Lorenzo De Felici sait donner vie aux protagonistes et nous entrainer dans le tortueux dédale de l’intrigue. Le dessinateur, déjà croisé sur sa série vampirique Drakka, impressionne sur ce titre par la justesse d’ensemble de son graphisme et par son encrage épais qui met en relief l’attitude des protagonistes.

Notons qu’Oblivion Song paraît simultanément dans plusieurs pays européens alors qu’aux États-Unis, seules les 34 premières pages du récit seront publiées à la même date. Il nous faudra donc certainement attendre pour voir la suite nous parvenir. Et cela va être difficile tant ce premier tome s’impose déjà comme une référence.

Oblivion : un monde bien peu hospitalier
© Robert Kirkman & Lorenzo De Felici
Ça commence par une course-poursuite
© Robert Kirkman & Lorenzo De Felici

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Oblivion Song T.1. Scénario : Robert Kirkman. Dessin : Lorenzo De Felici. Coloriste : Annalisa Leoni. Éditeur : Delcourt Comics. Sortie : le 7 mars 2018. Prix : 16,50 euros.

- Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

- Commander Outcast T5 chez Amazon ou à la FNAC

- Lire la chronique Walking Dead T28 - Par Robert Kirkman et Charlie Adlard - Delcourt
- Lire la chronique Outcast T5 : Une Nouvelle Voie - Par Robert Kirkman & Paul Azaceta - Delcourt Comics
- Lire la chronique Les Gardiens du Globe T1 - Par Robert Kirkman (Trad. Laurent Queyssi) - Delcourt Comics
- Lire la chronique Drakka T1 & 2 - Par Brrémaud & De Felici - Ankama Editions

  Un commentaire ?