Ocelot, le chat qui n’en était pas un - Par Morvan, Tréfouel, Fouquart & Paillat - Delcourt

9 septembre 2015 0
  • Morvan réunit des auteures avec qui il avait déjà collaboré pour proposer une belle visite de Paris en compagnie de chats hors du commun : un agréable one-shot qui divertira toute la famille.

Ocelot est un magnifique félin qui parcourt le monde en compagnie de sa maîtresse, une jet-setteuse à mi-chemin entre Nabila et Paris Hilton. Ce duo atypique participe aux plus importants concours de beauté animale... et gagne régulièrement, ce qui renforce le lien fusionnel qui les unit.

Mais lors d’un transfert à Roissy, leurs routes de l’Ocelot et de sa maîtresse se séparent pour quelques heures. Un temps que met à profit un duo de voleurs malhabiles pour kidnapper le félin précieux et en exiger une rançon. Mais l’ocelot s’échappe, et le voilà livré à lui-même en plein Paris, une situation complexe pour celui qui a tout oublié de ses instincts de survie. Heureusement, il fait la connaissance d’une curieuse bande de chats prêts à tout pour le ramener à son vrai domicile : la jungle sud-américaine dont il n’a gardé que d’infimes souvenirs.

Ocelot, le chat qui n'en était pas un - Par Morvan, Tréfouel, Fouquart & Paillat - Delcourt

Impossible de ne pas penser aux Aristochats en lisant cette aventure féline. JD Morvan & Séverine Tréfouel se sont pourtant bien distanciés du film de Disney en imaginant que l’aristo n’est pas un chat, mais bien un Ocelot. La quête de ses origines, mêlée à la récompense offerte par sa propriétaire Gür Gandine (appréciez le jeu de mots), propose une très belle visite de Paris et de ses lieux emblématiques. Pourtant, ce sont bien entendu les échanges entre chats et leurs interactions avec les humains qui composent tout l’atout principal de ces péripéties.

Accompagné par Magali Paillat à la couleur, Agnès Fouquart livre un superbe tableau de la Ville Lumière. Elle réussit tout autant ses chats, leurs postures et le dynamisme qui peut les caractériser. Malgré quelques incrustations Photoshop et des déhanchés humains moins bien réalisés que ceux des félins, la lecture d’Ocelot propose autant de plaisir graphique que narratif, grâce notamment à quelques découpages habilement réussis. Petits et grands lecteurs trouveront leur compte dans ce divertissement familial.

Documents
Ocelot Ocelot

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?