Oh ! Giovanna ! – par Giovanna Casotto - Dynamite

20 février 2007 0 commentaire
  • Après sept albums publiés chez Vents d’Ouest dans la collection Selen de 1996 à 2003 et suite à l’arrêt de celle-ci, c’est aux éditions Dynamite que paraît en 2006 le nouveau titre de Giovanna Casotto. La belle donne à ses héroïnes son visage et ses formes sculpturales dans des histoires mêlant fantasmes et autoportraits.

Comme expliqué dans L’encyclopédie de la bande dessinée érotique de Henri Filippini (La Musardine), la bande dessinée érotique italienne connaît une crise profonde au début des années 1990. Mais en 1994 paraît un nouveau journal, Selen, qui va lancer une nouvelle génération d’auteurs débutants dont le style est inspiré par Liberatore ou par Saudelli. Il s’agit donc d’une bande dessinée hot mais d’un niveau graphique de haute qualité : "La recette plaît et le magazine créé par Stefano Trentini connaît un succès de plus en plus grand. Des dessinateurs confirmés comme Baldazzini, Liberatore, Frezzato, Saudelli rejoignent Fernando Caretta, Giovanna Casotto, Luca Tarlazzi, Gian Franco Vani, Store, etc." dit Filippini. Giovanna Casotto est devenue une star de la BD adulte en Italie et ses œuvres sont traduites aussi bien en France qu’aux Etats-Unis.

Dans cet album, composé de neuf histoires courtes de six à huit pages se lisant assez vite, nous poursuivons le cours des fantasmes de notre dessinatrice héroïne : adultère, fantômes charmeurs, fétichisme du pied, mises en scène érotiques, cambrioleur, paparazzi voyeur, etc. Cela est amusant mais surtout prétexte, semble-t-il, à faire de belles séquences érotiques. Nous noterons également la pilosité intéressante de l’héroïne qui va plutôt à contre-courant de la mode actuelle en la matière… Le dessin hyper-réaliste, quasi photographique, accentue l’aspect cru cependant atténué par le trait et des couleurs légèrement décalées. Le dessin a quelque peu évolué depuis le premier titre [1], notamment avec l’ajout progressif d’une mise en couleurs. Au commencement entièrement dessiné en noir et blanc avec des nuances de gris pour donner du volume, Giovanna Casotto apporte progressivement de la couleur à partir du cinquième album [2] ; les corps restant par contre en nuances de gris, ce qui donne une impression de photos noir et blanc colorisées…

Le format de Oh ! Giovanna ! est sensiblement plus large que celui des albums de la défunte collection Selen ; on pourra ranger ce livre aux côtés de ces derniers à moins de préférer le regrouper avec les autres titres de la collection Canicule chez le même éditeur.

Giovanna Casotto n’est pas la seule auteure de Bande Dessinée à faire de l’érotisme hot en se mettant en scène… Il y a par exemple également Paula Meadows (Sophisticated Ladies, éd. Dynamite) ou encore Aurélia Aurita (Fraise et chocolat, éd. Les Impressions Nouvelles). Souhaitons qu’elles fassent école.

Oh ! Giovanna ! – par Giovanna Casotto - Dynamite

(par François Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

(Bande dessinée pour adultes)

[1Chambre 179, éd. Vents d’Ouest - 1996

[2Pin Up libertines, éd. Vents d’Ouest - 2000

  Un commentaire ?