Newsletter ActuaBD

Okko, T8 : Le Cycle du feu 2/2 - Par Hub - Delcourt

  • Nouvel épisode très attendu venant clore le Cycle du feu, cette plongée dans la pâle copie de Japon médiéval qu’est l’Empire du Pajan reste fidèle à ce qui a fait le succès, aussi rapide que mérité, de cette série dont le fan-club ne cesse de s’élargir.

Tenus pour responsable du chaos ambiant, Okko et ses compagnons, dont les têtes ont été mises à prix, sont poursuivis par les meilleurs chasseurs de prime de l’Empire. Alors qu’un terrible complot se trame au cœur même du palais du clan du Pajan, l’une des quatre familles régnantes, Okko, n’a d’autre choix que celui de découvrir la vérité pour rétablir son honneur.

Cet album qui vient clore le diptyque du Cycle du feu est tout aussi séduisant que les précédents : un univers fantasmé du Japon médiéval incroyablement documenté, une histoire riche en complots et intrigues servie par un univers graphique d’une richesse et d’un dynamisme incroyables. Hub maîtrise son sujet et nous en fait profiter pleinement.

Chaque détail savamment distillé album après album nous permet de comprendre à chaque fois d’avantage les intrigues qui se trament au sein des familles du Pajan, Yommo, Bashimon et Ataku.

Le jeu de couleurs toujours aussi réussi renforce l’élégance du trait, et les cadrages maîtrisés font de ce nouvel opus une expérience de lecture toujours aussi agréable.

Okko, T8 : Le Cycle du feu 2/2 - Par Hub - Delcourt
Okko T8 Le Cycle du feu 2/2
©Delcourt 2012

Venant conclure le 4e épisode des aventures du Rônin et de ses compagnons de route, le scénario conserve son souffle épique rafraichissant. Quelques lourdeurs dans l’écriture donnent parfois l’impression d’une volonté de complexifier la narration au-delà du nécessaire, comme si deux tomes n’étaient pas suffisants pour dénouer l’histoire sans recours à des flashbacks. Ceux-ci sont certes très réussis graphiquement, mais longs, et loin de servir le rythme de l’album.

Malgré cet écueil, l’histoire reste riche, plaisante et captivante, d’autant que l’intrigue trouve dans cette album une partie seulement de son explication, qui introduit avec intelligence le diptyque final, Le Cycle du vide, dont on ne peut que souhaiter que Hub nous le livre le plus vite possible !

(par Gallien Chanalet-Quercy)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD