Oldman T3 - Par Chang Sheng - Kotoji éditions

26 novembre 2016 0 commentaire
  • Après les révélations sur la vie d’Oldman, c’est au tour de Rebecca, la déesse de la guerre, de se retrouver sous les projecteurs et de faire face à son passé. Un tome axé sur un long duel doté d’une belle intensité.

Oldman a réussi à s’échapper du palais de la Reine mais il est encore loin d’être tiré d’affaire ! En effet il doit maintenant quitter la capitale sans se faire prendre par les soldats lancés à sa poursuite. Pour ce faire il peut compter sur ses compagnons venus à sa rescousse et en particulier sur Rebecca dont il s’agit incontestablement du grand moment.

Celle surnommée la déesse de la guerre, qui a mené une révolte pour renverser la Reine, retrouve celui qui l’a jadis battue en duel et qui a écrasé l’armée révolutionnaire : le général Hammer, chef des troupes d’élite de sa majesté.

Les intrigues autour d’Oldman et de la Reine se trouvent donc mises de côté dans ce troisième et avant-dernier tome pour nous proposer action, course-poursuite et duel, en mettant au centre du récit l’impétueuse et impulsive Rebecca.

Si la lecture s’avère moins surprenante, ce que le récit perd au niveau des révélations il le gagne en intensité et en dynamisme. Rebecca est un personnage enflammé, rentre-dedans et une guerrière, là où Oldman joue sur le flegme et se présente en "marbre", tel un monolithe, afin d’endormir la vigilance de son "public".

Oldman T3 - Par Chang Sheng - Kotoji éditions
©OLDMAN/Chang Sheng/Tong Li Publishing

Cela crie, ou plutôt hurle, beaucoup, saute aussi conséquemment, que ce soit un coche qui s’envole suite à une explosion ou Rebecca qui bondit vers son ennemi juré. Et ça s’écroule et se relève également sans cesse avec notre guerrière aux quatre membres artificiels qui doit aller chercher en elle la force de terrasser un ennemi bien plus fort et bien mieux armé qu’elle.

Nous sommes ici dans un registre classique, celui du moment de bravoure du héros, ou plutôt de l’héroïne, qui doit trouver le chemin qui la mènera à la victoire, même si pour cela elle doit tout sacrifier, en l’occurrence ici ses membres.

Chang Sheng réussit un très bon tome, sur un classique du genre parfaitement mené, car direct, sauvage dans la détermination de son héroïne, opérant une fusion entre sa volonté et son corps qui se brise, émiettant sa force, et appelant donc à plus de détermination, le tout porté par un dessin carré et rugueux de belle facture.

On pourra cependant regretter le peu de liant narratif entre Oldman et Rebecca, nous donnant l’impression de lire deux œuvres distinctes, sans forcément de rapport avec deux héros évoluant dans deux univers qui se croisent plus qu’ils ne forment un tout cohérent.

Mis à part ce bémol de forme plus que de fond, Oldman demeure une lecture plaisante et efficace, proposant des personnages attachants et un univers intrigant.

©OLDMAN/Chang Sheng/Tong Li Publishing

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Oldman T3. Par Chang Sheng. Traduction Baptiste Gaussen. Kotoji éditions, collection "Asian District". Sortie le 2 décembre 2016. 176 pages. 7,95 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Oldman sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique du tome 2.

  Un commentaire ?