Olivier Martin : "J’aime voyager. Avec Les Carrés, je suis gâté !"

25 avril 2009 0 commentaire
  • Scénarisée par Éric Adam et dessinée par Olivier Martin, la série Les Carrés s'attache aux errements mélancoliques d’un détective pas comme les autres. Une enquête mouvementée dans le milieu de l'art contemporain conduit le héros à travers le monde. Rencontre avec les auteurs...

L’histoire : Pour Kazimir Doen, ancien flic allergique à l’autorité devenu détective privé spécialisé dans les milieux de l’Art, une nouvelle affaire n’est pas juste une nouvelle affaire. C’est aussi un moyen de garder la tête hors de l’eau. Car suite à un drame personnel Kazimir vivote en pleine dépression. Aussi lorsqu’une administratrice du Musée d’Art Moderne Georges-Pompidou lui demande d’enquêter sur une célèbre série de tableaux qu’elle aimerait acquérir, la trilogie des “Carrés”, de Boskovich, disparus depuis la fin des années 30, Kazimir n’hésite pas. Courir le monde à la recherche de ces trois tableaux éparpillés lui semble être une bonne occasion de tromper son mal-être mélancolique.

Première étape : la République Centrafricaine, un petit pays pas forcément touristique. Mais c’est le pays où le premier tableau de la trilogie de Boskovich, le “Carré noir sur fond blanc”, serait entre les mains d’un ancien nazi qui l’avait confisqué à son possesseur juif, envoyé dans les camps de la mort. Kazimir, porté par un regain de combativité, se met donc en chasse. Il ignore encore que sa traque n’aura rien de simple. Et que les couleurs respectives des trois Carrés - noir, rouge et blanc - seront aussi celles de son état d’esprit, du désespoir vers une possible rédemption...

Retrouvez l’interview vidéo d’Éric Adam et Olivier Martin sur le site BD de notre partenaire France Télévisions

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire la chronique des tomes 1 et 2

Photo © Mosaïque Films

  Un commentaire ?