Open Space : pandémie, télétravail et autres contrariétés - Par James - Dargaud

18 juin 2021 0 Albums par Philippe LEBAS
Éditeur : Dargaud Dessinateur : James
  • Avec cette suite de planches d'"Open Space", pré-publiées dans la revue "Challenges" de 2017 à 2021 , James prolonge sa chronique douce-amère du monde de l'entreprise. C'est l'occasion pour nous de revivre l'actualité économique et politique de ces trois dernières années, vues par un observateur avisé et drôle.

Cet ouvrage est donc la publication de planches dessinées et scénarisées par James chaque semaine dans une revue économique, Challenges. Chaque planche suit le même schéma : un gaufrier de six cases, avec une chute souvent savoureuse.

Dans ce volume qui s’inscrit dans la continuité de la série du même nom parue chez Dargaud dans la collection Poisson Pilote, James nous raconte la vie d’une entreprise de lingerie féminine impactée par une actualité particulièrement riche ces dernières années : Affaire Weinstein ; prélèvement de l’impôt à la source (s’en rappelle-t-on encore ?) ; manifestations des Gilets jaunes ; réforme des retraites et enfin, bien sûr, la Covid 19 et toutes ses conséquences.

Open Space : pandémie, télétravail et autres contrariétés - Par James - Dargaud

Pas d’effet de manche ici, juste quelques personnages aux têtes animales choisies avec soin (le patron est doté d’une tête d’hippopotame aux dents acérées), quelques idéogrammes (gouttelettes pour illustrer la peur, nuages de points pour la satisfaction, souffle pour le soulagement...). Un langage simple mais efficace, au service d’une chronique affûtée du capitalisme ordinaire, de la vie de bureau, de ses contraintes, mais aussi de ses avantages, comme la nécessité de fuir le confinement familial par exemple.

Plus largement, cet open space est ouvert aux vents de l’actualité nationale certes, mais aussi internationale (problème d’approvisionnement de produits venus de Chine, boycott de produits français par Trump, mort de l’anthropologue David Graeber, inventeur de l’expression bullshit jobs, qui avait "mis du sens au non sens" de certains emplois, selon l’expression d’un des protagonistes croqués par James).

Au final, un album qui se referme sur une bonne partie de l’annus horriblis qui est en train de s’achever et qui se révèle être un excellent poste d’observation pour mesurer les évolutions en cours dans maints domaines. Qu’on le lise dans l’ordre ou non, par planches ou d’un seul coup, chacun pourra y piocher de quoi s’amuser et réfléchir à la fois.

(par Philippe LEBAS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

Cultura BDFugue FNAC Amazon