Opération SBAM ! Ou comment augmenter sa collection en diminuant ses frais

19 juin 2014 9 commentaires
  • Depuis lundi, elle est lancée ! L'Opération SBAM, téléguidée par les trois éditeurs Cornélius, Frémok et Les Requins marteaux, prend ses quartiers dans plusieurs librairies françaises et belges. Le but est simple : faire redécouvrir aux lecteurs quelques "pépites" de leurs catalogues.

Jusqu’à la fin juillet, Cornélius, Frémok et Les Requins marteaux s’essayent au geste commercial. Quoique. Les trois éditeurs ont décidé d’offrir aux libraires cinq albums de leur cru chacun pour permettre l’écoulement à modique prix d’albums pas assez lus à leur goût.

Pour aiguiser l’intérêt des lecteurs passés à côté de leurs productions, ils ont décidé d’aider les librairies à appâter le chaland. Ce dernier pourra ainsi se procurer parmi les quinze albums concernés des packages à des prix défiant toute concurrence. Pensez, 10 € les cinq bouquins et 30 € les quinze ! De quoi réalimenter la curiosité de certains....

Nos Terres sombres (FRMK), Maudit Victor (Cornélius), Trois fois rien (Les Requins marteaux) et bien d’autres titres sont disponibles chez les libraires partenaires de l’opération SBAM, dont la liste est disponible sur le site de ladite opération.

Dernière cette action, se profile en filigranes un réel soutien aux libraires "qui ont choisi de ne pas être des pousse-livres et des poseurs de piles ; ces libraires qui continuent de croire à la valeur du lien, du conseil et de la diversité", lit-on sur le site internet. Les instigateurs de cette opération espèrent ainsi jeter une petite brique dans la mare Amazon et consorts en ramenant les lecteurs vers les piliers de la découverte que sont les bons libraires, "relais naturel(s) de la création".

Opération SBAM ! Ou comment augmenter sa collection en diminuant ses frais
Parrainage de SBAM par Cowboy Henk
©Kamagurka et Herr Seele

Et d’ajouter qu’eux n’y gagneront rien, si ce n’est la satisfaction d’avoir peut-être titillé la curiosité de nouveaux lecteurs, consentant pour un moment à délaisser leurs habitudes.

A noter que l’actualité ferroviaire française a occasionné quelques retards dans les livraisons aux librairies. Celles de Paris, et plus généralement de Bretagne devront ronger leur frein en attendant leur colis.

(par Sarah COLE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • cette opération se déroule aussi en Belgique

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sarah Cole le 19 juin 2014 à  08:38 :

      Tout à fait, à Bruxelles et à Liège si je ne m’abuse. Désolée pour l’omission.
      A noter cependant que plusieurs librairies bruxelloises sont déjà en rupture de stock. Ptyx en tout cas, et Brüsel jusqu’à arrivage d’un nouveau lot de colis la semaine prochaine.

      Répondre à ce message

      • Répondu par guerlain le 19 juin 2014 à  14:48 :

        Brusel en avait encoire hier, mais quelques titres en rupture de stock après mon passage. ils avaient encore une ou deux caisses à ouvrir :o)

        Répondre à ce message

        • Répondu par Sarah Cole le 19 juin 2014 à  16:21 :

          C’était donc ça !

          Il paraît que tout est parti très rapidement. Je suis passée vers 13h30 à Flagey et ils n’avaient plus rien, mais m’ont dit qu’ils en avaient recommandés... Ptyx aussi a été dévalisé en un peu plus d’une journée. Je ne suis plus sûre de savoir si Tropismes en a encore, mais bref, ça a l’air de bien marcher.

          Répondre à ce message

  • Le visuel fait vraiment pas envie, c’est très fanzineux bas de gamme. Ca sera sans moi malgré le prix.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 20 juin 2014 à  00:45 :

      Herr Seele et Cow-Boy Henk sont donc fanzineux bas de gamme, en dépit d’une popularité jamais démentie depuis trente ans... Vous avez raison en fait, passez votre chemin ; les ouvrages proposés dans cette opération vous auraient sans aucun doute déplu.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Olaf le 21 juin 2014 à  11:41 :

        C’est quand même vrai que c’est gravement moche comme dessin. Aucun charme, pas de proportion, pas d’idée graphique. N’est pas Reiser, Steinberg ou Copi qui veut.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 21 juin 2014 à  18:41 :

          Les goûts, les couleurs... Avez-vous seulement jeté un oeil à son boulot ou ne le connaissez-vous que par l’image plus haut ? (Perso les proportions plus on les contourne, mieux je me porte. Quant au charme, 1er samedi du mois sur Canal !)

          Répondre à ce message

    • Répondu le 20 juin 2014 à  06:31 :

      No comment...

      Répondre à ce message