Ouvrier, mémoires sous l’occupation (1ère partie) - Bruno Loth - La Boîte à bulles

13 septembre 2012 0 commentaire
  • Dans la lignée de son précédent opus, {Apprenti}, Bruno Loth illustre les mémoires de son père, qui a vécu le Front Populaire puis l'occupation, à Bordeaux. La petite histoire rejoint la grande. Sans effets dramatiques exagérés, sans événements spectaculaires, on entre en profondeur dans la réalité de cette époque.

France, fin des années 1930. L’Espagne succombe au fascisme de Franco, tandis que la guerre se rapproche en Europe. Pour Jacques, ouvrier sur les chantiers navals, le temps de l’engagement, dans tous les sens du terme.

S’il est déclaré inapte au service juste avant la déclaration de guerre, il tente de se faire enrôler à l’automne 1939, mais c’est déjà trop tard, les Allemands marchent sur Paris...

Ces mémoires familiales, tirées d’un texte écrit par Jacques Loth, ressemblent à celles de milliers de Français ayant connu cette sombre époque. C’est tout le talent de son fils Bruno d’en faire un album (deuxième partie à paraître) qui permet non seulement d’entrer dans ce vécu mais aussi d’établir le lien avec les grands événements de ce milieu de XXe siècle.

Les cas de conscience, la résistance, la situation de l’industrie : autant de thèmes qui voisinent ici, dans un ensemble qui demeure saisissant. Et ne s’étonnera pas que les couleurs tendent irrémédiablement vers le gris....

Ouvrier, mémoires sous l'occupation (1ère partie) - Bruno Loth - La Boîte à bulles

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?