Newsletter ActuaBD

Overlord T. 12 & T. 13 - Par Hugin Miyama & Kugane Maruyama - Ototo

  • Suite et fin de l'intrigue de la Capitale. La grande supercherie des démons de Nazarick se révèle un succès, et Momon devient le héros du pays. Mais leur cruauté ne manque pas aussi d'apparaître ici et là, rappelant leur véritable nature.
Overlord T. 12 & T. 13 - Par Hugin Miyama & Kugane Maruyama - Ototo

Démiurge a mis en route son grand plan dans la Capitale de Re-Estize : une immense pièce de théâtre dont lui et les siens jouent le rôle de démons mystérieux et masqués. Face à eux : les habitants et les héros du royaume qui participent sans le savoir à cette grande mascarade qui vise en réalité un objectif simple : assurer la pérennité de Nazarick.

Tout serait parfait si Ainz, leur grand maître, était au courant, mais le grand stratège n’a rien dit, à la fois pour épargner à son monarque l’ennui des détails et parce qu’il ne doute pas un instant qu’il comprendra tout d’un simple regard. En effet , aux yeux de Démiurge, Ainz reste un être supérieur qui a une vision bien plus large que ses serviteurs et qui attend de ces derniers qu’ils y répondent par l’initiative.

Le gag, simple, fonctionne toujours aussi bien, et permet de suivre le récit du point de vue d’Ainz sans savoir exactement de quoi il retourne. C’est ainsi que le tome douze s’attarde sur la bataille entre les Roses Bleues et Entoma, la soubrette-araignée, qui débouche par l’entrée en scène de Démiurge, déguisé en "démon", suivi par l’intervention de Momon le héros, l’identité "publique" d’Ainz : ouf !

© 2014 Fugin Miyama / KADOKAWA

Les jeux de dupes et les grands morceaux de bravoure, héros contre démons, ponctuent donc ces deux tomes, mais le plus intéressant reste évidemment de suivre la façon dont les ficelles sont tirées dans l’ombre. Et si Démiurge n’est pas avare en explications sordides sur la fin, la princesse Renner fait sans doute pire, en poursuivant son double jeu, voire triple jeu, entre ses sujets, son frère et son bien aimé Climb.

Le rideau se baisse sur cet acte où s’est joué une grande bataille, ainsi que le destin du royaume, mais pas celui que les héros et le roi imaginent. L’œuvre continue ainsi d’exceller dans son jeu des apparences et des masques, entre humains et monstres, reprenant les codes du RPG massivement multijoueur sous un angle original. Et nous avons hâte de découvrir la prochaine étape du vaste plan de conquête du monde des monstres du Donjon de Nazarick !

© 2014 Fugin Miyama / KADOKAWA

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Overlord T. 12 & T. 13. Par Hugin Miyama (dessin), Kugane Maruyama (histoire originale) & so-bin (character design). Traduction Yoan Girau. Ototo, Collection "Seinen". Sortie le 25 septembre 2020 & le 26 mars 2021. 160 pages. 7,99 euros.

Acheter le tome 12 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Acheter le tome 13 sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Overlord sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3,
- Lire la chronique des tomes 4 & 5,
- Lire la chronique des tomes 6 & 7,
- Lire la chronique des tomes 8 & 9,
- Lire la chronique des tomes 10 & 11.

 
Newsletter ActuaBD