Overlord T2 & T3 - Par Hugin Miyama & Kugane Maruyama - Ototo

22 juin 2017 0 commentaire
  • Les monstres du donjon de Nazarick débutent leur « exploration » du monde dans lequel ils ont été projetés et leur grand maître décide de prendre l’identité d’un aventurier afin de tirer profit de leur guilde. Nouveau choc entre nos monstres et des vilains dont on se demande qui sont les plus cruels et les plus calculateurs...

Ces deux nouveaux tomes couvrent le second arc narratif de la série, ainsi que le tout début du troisième. Dans cette aventure Ainz Ooal Gown, roi liche et grand maître du donjon, lance une grande opération de récolte d’informations afin d’en apprendre plus sur le nouveau monde où ils ont atterri.

Overlord T2 & T3 - Par Hugin Miyama & Kugane Maruyama - Ototo

Pour cela il assigne à certains de ses lieutenants des missions aux objectifs spécifiques, comme rassembler des connaissances sur les arts magiques, qui les amènent à quitter le donjon quelques temps. Et même le seigneur suprême participe à cette tâche.

En effet, Ainz Ooal Gown, sous l’apparence d’un chevalier en armure intégrale, accompagné de l’une des Battle Maids, Nabe, se faisant passer pour une magicienne humaine, s’engage dans la guilde des aventuriers. Leur première mission va les amener à faire connaissance d’une sympathique équipe : Les Épées des Ténèbres !

Dans l’ensemble, il s’agit d’une aventure plutôt calme et légère dans sa première partie qui permet de découvrir le fonctionnement de la guilde et des missions. Les touches d’humour avec Nabe, passant son temps à mépriser les humains et à se retenir de les tuer ou alors l’identité du terrible roi de la forêt fonctionnent bien.

© 2014 Fugin Miyama / KADOKAWA

La seconde partie, c’est-à-dire le troisième tome, change radicalement cette ambiance avec un basculement rude et cruel mené par un vieux sorcier tout à ses projets de pouvoir et d’une guerrière particulièrement sadique.

Le dénouement met en valeur une nouvelle fois la dimension froide et calculatrice d’Ainz Ooal Gown, mais aussi son côté violent et sans pitié. Évidemment, bien qu’il nous explique qu’il ne ressent aucune émotion, ce dont nous ne doutons pas, Ainz reste toutefois commandé par une certaine éthique, ce qui l’amène à lâcher ses monstres sur les vilains et épargner, voire protéger les innocents – « parce qu’ils peuvent lui servir », se justifie-t-il.

Bref, un équilibre fragile mais maintenu avec une certaine efficacité entre une troupe de monstres tout puissants et sanguinaires, tenus uniquement grâce à la moralité et à l’autorité de leur maître. Une situation qui leur fait tenir le rôle des « bons » corrigeant, assez cruellement, les « méchants ».

© 2014 Fugin Miyama / KADOKAWA

Grâce à une caractérisation des personnages particulièrement réussie avec entre autres ses Battle Maids, ses vampires, ses slimes et autres créatures en tous genres qui ne lésinent pas sur le gore associé à un aspect « badass » très fun, nous sommes face à un scénario qui réussit à combiner efficacement les séquences d’exposition et d’action.

Reste le trait de Hugin Miyama, un peu grossier, qui demeure cependant lisible et sympathique quand il travaille l’expressivité et les déformations des visages de ses personnages... qui n’ont d’humain que le masque qu’ils portent en public !

Une lecture très plaisante pour les amateurs d’Heroic Fantasy à la japonaise qui se démarque par un casting « monstrueux » aussi varié que convaincant.

© 2014 Fugin Miyama / KADOKAWA

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Overlord T2 & T3. Par Hugin Miyama (dessin), Kugane Maruyama (histoire originale) & so-bin (character design). Traduction Yoan Girau. Ototo, Collection "Seinen". Sortie le 3 mars 2017 & le 19 mai 2017. 148 pages. 7,99 euros.

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC

Overlord sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1.

  Un commentaire ?