P R n°2 : Encore plus Rouge !

10 juin 2008 6 commentaires
  • Le second numéro du magazine numérique de Richard Medioni vient de paraître. Nostalgie, révélations et inédits sont au sommaire de ce second numéro.

Mensuel totalement gratuit et uniquement disponible sur internet, Période Rouge est le refuge idéal des nostalgiques de Pif Gadget et de l’âge d’or des éditions Vaillant. Dès sa naissance enmai dernier ce nouveau magazine, gratuit et indépendant affirmait clairement la couleur : rouge !
Surfant sur la redécouverte du fond Vaillant (retour de Pif dans les kiosques, publication du fameux livre Pif gadget, la véritable histoire, il y a trois ans), PR (Période Rouge) a entrepris de nous replonger dans l’histoire des éditions Vaillant et de celle de Pif, un vivier d’auteurs et de séries incontournables qui a accompagné l’histoire de la BD francophone de 1945 à 1980.

P R n°2 : Encore plus Rouge !

Prenant appui sur une forte volonté pédagogique et historique , ce magazine d’une vingtaine de pages consacre l’essentiel de son contenu à l’aventure éditoriale du journal qui vit naître Rahan et Corto Maltese (en France), ainsi qu’à de savoureux portraits des auteurs vedettes de l’époque, des informations sur les rééditions etc... On y trouve même des jeux, d’étranges quizzs plutôt réservés aux initiés.

Illustré de nombreux documents inédits ou rares, Période Rouge constitue une vraie mine d’informations (et parfois de révélations) sur un mouvement de la BD à l’identité singulière.

La petite équipe réunie autour de Richard Medioni réussit un savant dosage entre humour, nostalgie et érudition ne refusant ni les clins d’oeil en direction d’une actualité plus contemporaine, ni un point de vue critique sur les errements d’une revue fortement liée à l’idéologie communiste d’après-guerre.

Au sommaire du numéro de juin une longue enquête sur Le jeune patriote, ancêtre de Pif né dans la France occupée de 1942 ; un copieux portrait de Géo Mousseron, inventeur génial et atypique de montages, tours de magie et inventions sur lesquels s’épuisaient les jeunes lecteurs des années 1950 à 1970. Une figure qui a marqué le journal de son empreinte jusqu’à l’apparition des célèbres gadgets.

À noter parmi les documents présentés une photo de famille sur laquelle on peut apercevoir quelques inconnus qui ne le resteront pas longtemps : Gotlib, Tabary, Marcello, Mordillo et quelques autres !

La bande à Pif

Gratuit, indépendant, il est envoyé chaque mois à l’adresse e-mail de ses abonnés, au format pdf.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Pour s’abonner, on peut écrire à perioderouge@orange.fr

Voir aussi le site de l’éditeur.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • La presse gratuite meilleure que la payante ?
    10 juin 2008 11:42, par Charles-Henri Blondel

    Telle est la question que je pose aujourd’hui.
    Au début, il y eut la pub d’éditeurs (Lettre de Dargaud), puis la pub des libraires (BD Caf Mag et Canal BD), mais maintenant il y a de quoi lire que ce soit des blogs d’auteurs, des sites d’actua-BD (comme actuaBD justement), voire la revue des Zoophiles.

    Dans le cas de Rouge, le contenu est très précis, c’est ce qu’on appelle du ciblage marketing. Mais comme les éditeurs traditionnels n’offrent pas de produits équivalents....

    Gnark gnark gnark, je sens que les ringards traditionalistes ont bien du souci à se faire.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Mariano le 10 juin 2008 à  20:43 :

      Contrairement aux "noms" cités, Période Rouge ne fait la promotion d’aucun éditeur, ni d’aucun titre actuel de la Presse.
      Composé de la même équipe (aujourd’hui augmentée par de nouveaux amis rédacteurs tel que l’excellent Christian P.) qui a oeuvré sur les livres sur Pif gadget et sur Vaillant, la rédaction de Période Rouge se veut une simple association d’amis voulant rendre hommage à tous ceux qui ont participé à Vaillant. Donc, pas de prise de tête pour nous.
      Nous nous faisons simplement plaisir ainsi qu’aux lecteurs.
      Apparemment, nous sommes sur la bonne voie.
      J’en profite pour remercier Actua BD pour ce délicieux papier.
       ;o))

      Répondre à ce message

  • P R n°2 : Encore plus Rouge !
    11 juin 2008 18:13

    Effectivement, l’âge de la presse papier, notamment en matière de BD, semble désormais compté : la faute à un désintérêt du lectorat BD d’aujourd’hui essentiellement consommateur d’albums, la faute aux messageries de presse ne remplissant plus leur rôle de distributeur (combien de kiosques reçoivent-ils Spirou ?), la faute à l’adéquation coûts / vente au numéro...
    Période Rouge préfigure à sa façon, avec talent et passion, ce nouveau médium visant un public ciblé.
    Le modèle gratuit pose cependant problème, même s’il est bon à prendre du point de vue du lecteur :
    sommes-nous condamnés à une presse de "fans" pour les fans, si talentueux soient-ils...
    Existe-t-il un modèle économique intermédiaire ?
    B.P.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Charles Henri Blondel le 12 juin 2008 à  11:46 :

      en kiosques et en maisons de la presse : de nombreux commercants ne recoivent même plus un seul exemplaire.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Mariano le 13 juin 2008 à  13:10 :

      On ne peut pas assimiler Période Rouge au modèle de Presse gratuite, comme 20 minutes par exemple. Eux sont payés par la publicité. Nous, non.
      Même si nous pourrions être assimilés à un périodique de fans, ce n’est pas notre raison d’être.
      Sur ces deux points, notre seul moteur, comme je l’ai dit précédemment, est de faire plaisir aux gens qui ont connu Vaillant/Pif. Et ils sont nombreux.
      Lors de nos rencontres avec le public, au moment de dédicaces/ventes de nos livres précédents, nous avons été surpris par l’enthousiasme qu’il éprouvait à la vue de ces livres. Tous avaient quelques choses à raconter.
      Nous avons constaté, et c’est d’actualité, que mettre quelques euros dans un ouvrage ou dans un magazine était hors de portée pour beaucoup.

      Solution ? Faire un mag gratuit. Tout simplement. Qu’un plus grand nombre est accès à ce genre d’ouvrage/informations. Sans justement être un fan qui achèterait un livre ou une revue spécialisée.
      Il ne faut pas chercher plus loin. Ni faire des comparatifs avec ce qui se passe en ce moment dans le monde de la Presse.
      C’est une simple belle histoire entre copains, commencée en 2002.
       ;o)

      Répondre à ce message

      • Répondu par MARTICORENA LOUIS le 26 juin 2008 à  18:12 :

        bravo richard herve mariano françoise bernard christian c est formidable ce que vous faites et cela demande pas mal de travail benevole je suis enchante par les deux premiers numeros de periode rouge bon courage et longue vie......a periode rouge louis un ancien de vaillant le journal le plus captivant et pif gadget

        Répondre à ce message