Pacco fait son show : Boys Vs. Girls - Par Pacco - Delcourt

21 octobre 2013 8
  • Attention OVNI : cet album porte le titre d’un spectacle, sa couverture qui ressemble à une jaquette de DVD et son contenu casse les codes de la BD pour reprendre ceux d'une captation de One-Man Show.

À l’intérieur, tout y est : lumières, vannes qui interpellent le public, punchlines bien écrites du genre de celles qu’on rêverait d’avoir si une telle repartie était vraiment de ce monde, le tout dans des cases et avec des bulles. Bref, un parfum de Florence Foresti mâtiné d’une jolie dose de Jamel Comedy Club pour un Pacco qui braque les projecteurs de son show en planche(s) sur les relations hommes-femmes...enfin, les relations hommes-femmes de trentenaire citadins, mais il y a déjà beaucoup à en dire.

Vous l’aurez compris, l’auteur sort ici des sentiers battus en matière d’écriture pour se livrer à un drôle d’exercice qui consiste à mettre en scène sur papier un authentique spectacle scénique original. Car Pacco l’explique lui-même : il n’a pas prévu de monter sur scène "pour de vrai", son spectacle est là, sur ces pages.

La qualité de la mise en scène et l’inventivité déployées pour transmettre en dessins l’énergie d’une scène de café-théâtre, comme ce changement de couleur simulant la poursuite-lumière en fonction des "voix" et des personnages que Pacco "joue", de même que l’atmosphère du spectacle vivant sont remarquablement retransmis.

Cet album veut être un one-man-show et on y croit. La réussite dans l’exercice mérite amplement d’être saluée.

Pacco fait son show : Boys Vs. Girls - Par Pacco - Delcourt

Le compte-rendu d’un show est assez simple, il tourne autour de deux questions. La première est : « - Est-ce bien joué ? » Compliqué de répondre à cette question. Disons que ça dépend du lecteur que vous êtes... Mais en admettant que le problème de la lecture se trouve résolu, on peut considérer que la mise en scène réussie de cet album classe Pacco dans la catégorie : "superbement interprété avec une énergie incroyable", comme disent les critiques accrédités aux salles de spectacle.

La seconde question est « - Est-ce que les vannes sont drôles ? » Après tout, on attend d’un stand-up qu’il nous fasse rire un bon coup. Nous sommes malheureusement plus réservés sur ce point. Les textes passent bien, mais on est loin de rire aux éclats. L’ensemble fonctionne car les références sont nombreuses et intelligentes, mais on oublie les vannes aussi vite qu’on les lit.

Dommage, car Pacco s’est livré à un exercice ambitieux, différent, et vraiment casse-gueule, et il s’en sort plutôt avec brio. C’est que, même Antoine de Caunes fait écrire ses vannes pour le Grand Journal... Si Pacco nous revient sur scène avec un spectacle écrit par un auteur de théâtre, l’essai méritera d’être transformé. Sinon, il nous restera toujours ce goût d’inachevé...

(par Gallien Chanalet-Quercy)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
8 Messages :