Pandora Box - T2 : La Paresse - Par Radovanovic et Alcante - Dupuis

27 janvier 2005 0 commentaire
  • Deuxième tome de cette série, {La Paresse} confirme tout le bien que nous pensions du premier tome. Un scénario subtil nous plonge dans les affres du dopage sportif. Mais quand la paresse s'installe, suffit-il d'un breuvage magique pour s'en sortir ?

Paris Troy est une star. Un héros des pistes d’athlétisme. À son actif, neuf années sans réel concurrent sur le 100 mètres. Et une furieuse envie d’en ajouter une dixième. Il n’a jamais triché. Mais à cause d’une vilaine blessure, il a du mal à revenir au premier plan. Ses performances ne sont plus ce qu’elles étaient. Pas facile de retrouver son plus haut niveau. Pas évident de continuer à puiser en soi-même les ressources nécessaires à de nouveaux exploits. À la veille des Jeux Olympiques d’Istanbul, un jeune sprinter se rapproche dangereusement de son record. Son leadership est directement menacé. Comment réagir ? Son frère, pourtant tombé en disgrâce pour s’être dopé, lui suggère quelques produits interdits. Il refuse. Mais la tentation est là, tenace...

Nous vous avions parlé avec enthousiasme du premier tome de cette série, espérant que la suite serait du même tonneau. On peut dire sans ambages que ce deuxième album nous rassure pleinement. Le scénariste, Alcante, maîtrise parfaitement son sujet et nous incite à réserver de la place dans notre bibliothèque pour les six autres tomes encore à paraître. Le dessin est parfaitement contrôlé, un peu classique peut-être, et nous prouve une fois de plus le talent sans mesure des dessinateurs "yougoslaves". Une petite déception quand même (qui aime bien châtie bien), la fin nous a un peu déçu. On ne va évidemment pas vous la dévoiler ici, mais disons que la conjonction d’une incroyable coïncidence et d’une réaction vraiment étonnante voire anormale d’un des protagonistes paraît pour le moins peu crédible. C’est dommage car il nous semble (mais il toujours facile de dire ça) qu’il aurait été facile de trouver une fin aussi surprenante mais nettement plus plausible.

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?