Panini acquiert le pôle jeunesse de Cyber Press Publishing

23 mai 2007 0 commentaire
  • En achetant ce catalogue de bandes dessinées en kiosque, avec des licences comme {Bugs Bunny} ou {Les Schtroumpfs}, Panini devient leader dans ce secteur en France.

Nous apprenons que le Conseil d’Administration de Cyber Press Publishing a approuvé le 16 mars 2007 la cession du pôle jeunesse de son groupe à Panini France, fililiale de la société italienne Panini. Son catalogue se composait des licences essentiellement issues de la Warner, mais aussi de personnages européens : Bugs Bunny Jeux, Bugs Bunny Magazine, Bugs Bunny Poche, Bugs Bunny Collector, Scooby-Doo !, Titi et Grosminet, Tom & Jerry, Tweety Girls, Schtroumpf mag, Mini Schtroumpf Mag ou encore Animalou. Le contrat de cession, apprend-t-on, a été signé le 22 mars 2007 sous réserve de l’autorisation du transfert des contrats de licence Warner Bros. et IMPS (ayant-droit des Schtroumpfs) à Panini.

Avec 600 millions d’euros de chiffre d’affaires, employant 700 personnes dans 110 pays, le groupe Panini est l’un des acteurs majeurs de la bande dessinée européenne. Son siège est à Modène en Italie et le groupe est présent directement aussi bien en France, qu’en Italie, en Allemagne (où ils avaient racheté le groupe Dino, éditeur des Simpsons), en Angleterre, ainsi que directement ou indirectement dans d’autres pays européens, où il est également leader dans le secteur des images de collection, en particulier celles, très profitable, des vedettes du football. Le groupe est également présent en Amérique du Sud, au Chili et notamment au Brésil où ils ont acquis en juillet 2006 les droits mondiaux du « Walt Disney brésilien », Mauricio de Souza, le créateur de Monica, un personnage très célèbre là-bas.

Panini acquiert le pôle jeunesse de Cyber Press Publishing
Marco M. Lupoï, directeur éditorial Europe de Panini et Alain Guerrini, Directeur général de Panini France
Photo : D. Pasamonik

Grâce à cette opération, Panini devient le principal éditeur de bande dessinée en kiosque en France. Il était déjà, avec des licences Marvel comme Spider-Man, X-Men, Fantastic Four, ou DC Comics (également propriété de la Warner) comme Superman et Batman, le premier éditeur de comics en France et l’un des plus importants dans le domaine des mangas.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?