Paquet lance Tekap, une nouvelle collection à 5 €

  • Après la collection Discover, et le feuilleton à 1 €, la maison d’édition qui monte 'met le paquet' pour conquérir un nouveau lectorat. Focus sur les raisons et ambitions de ces albums cartonnés de 32 pages à prix réduit.

Pour lancer Tekap, Pierre Paquet s’est basé sur la rigidité du budget mensuel du lecteur. Une fois les séries phares achetées, il reste peu de latitude pour se laisser convaincre par d’autres titres. A 5 €, le libraire pourra donc plus facilement défendre un album Tekap, si le contenu plaît au public. Les premiers albums abordent le conte et l’aventure, qui restent des thèmes appréciés et accessibles par tous. Mais selon les attentes, il est fort possible que d’autres styles soient abordés.

Si des grosses pointures ont signé les premiers volumes de la collection, Pierre Paquet espère que Tekap permettra de lancer de jeunes auteurs. On attend d’ailleurs un projet assez ambitieux d’un auteur portugais. Les auteurs et l’éditeur souhaitent que ces nouveaux titres relancent également les ventes de leurs précédents albums, car il faut avouer que Tekap n’est pas très rentable du point de vue purement économique, sauf si un album explose les ventes !

Paquet lance Tekap, une nouvelle collection à 5 €Futuropolis avait déjà expérimenté ce format à un prix identique avec la collection 32. Malheureusement, les ventes ne décollant pas vraiment, ils ont revu leur copie pour des albums cartonnés plus volumineux. Interrogé à ce sujet, Pierre Paquet nous a confié ses impressions : "Quand j’ai entendu parler la première fois de la collection 32, j’ai trouvé cela génial ! Ils ont des auteurs incroyables, mais malgré le fait que je sois amateur des genres proposés, je n’en ai acheté aucun, car j’ai un côté maniaque et je préférais attendre la version intégrale. J’étais attristé que cela n’ait pas marché. Ils avaient la pression des rythmes de parution, cadence que nous n’aurons pas. Nous proposons des dessins et des scénarios peut-être plus facilement abordables. Enfin, nous espérons également que les couvertures cartonnées achèveront de convaincre les réticents.".

Avec ces trois premiers titres, Tekap vise large, graphiquement et thématiquement :

La tête de Wilson l’enragé (1/3) nous entraîne dans les aventures que vit malgré lui un botaniste de 1716. Kidnappé par des pirates, il se retrouve associé au plus terrible d’entre eux. Une sorcière lui a séparé la tête du corps, et rassembler ces deux moitiés ne sera pas de tout repos. Si le dessin d’Arthur Laperla [1] paraît léger, on se plonge facilement dans les aventures de ce naïf aristocrate. Le tandem extravagant qu’il forme avec cette brute dépourvue de force, si ce n’est sa voix tonitruante, est divertissant. Passé la surprise du premier tome, on est impatient de voir comment le récit va rebondir.

Frère Joyeux est tiré d’un conte méconnu des Frères Grimm. Son héros est un menteur au bon cœur, qui reçoit une besace magique lui permettant d’obtenir ce que bon lui semble. Le dessin de Frère Joyeux est tout simplement superbe. La mise en couleurs directes de Renaud Dillies confère à ce conte tout le graphisme du Moyen-Âge. Si le scénario reste discutable pédagogiquement, il fera néanmoins rêver les plus petits, tandis que les parents apprécieront ses différents niveaux de lecture. Une intense progression graphique d’un auteur, déjà primé à de nombreuses reprises [2] !

Le Cercueil des Souvenirs - T1 Indrani : Une réunion autour d’un cercueil qui renferme un secret, chaque personnage se remémorant ses souvenirs. Le premier nous plonge au sein d’une expédition archéologique, au plus profond des colonies indiennes, en 1928. Le dessin très typé d’Etienne Willew [3] colle parfaitement à l’ambiance de cette fin de colonialisme. Une très bonne fluidité, de l’action, du suspense, de l’histoire, de l’exotisme, de la sensualité. C’est très bien construit : une réussite tout simplement !

Concernant les futures parutions, Etienne Willem a déjà entamé son second tome, et si Artur Laperla est très rapide (il était au départ prévu de sortir Wilson l’enragé tous les 3 mois), Paquet préfère que les libraires se fassent leur propre opinion sur les trois premiers titres avant de commencer la prospection pour les suivants. En effet, si le prix est attractif, le but n’est pas de noyer les étalages. Tekap devrait s’adapter au rythme des auteurs afin de respecter les délais annoncés. Après le feed-back du public, les prochaines parutions devraient suivre en automne, ou au plus tard en janvier 2008.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander Frère Joyeux sur Internet

Commander le premier tome de La Tête de Wilson, l’Enragé sur Internet

Commander le premier tome du Cercueil des Souvenirs sur Internet

[1Laperla a également signé Voleur de Chiens, et Mathilda Clarck, dans la collection Blandice du même éditeur.

[2Renaud Dillies a reçu 4 prix pour Betty Blues, dont celui du meilleur album au Festival d’Angoulême 2004. Sumato, paru également chez Paquet, avait été primé aux festivals de Huy, et BD de Moulin.

[3On y retrouve les ambiances de Vieilles Bruyères et Bas de Soie, la première série d’Etienne Willew aux éditions Paquet, qui avait reçu en 2005 le prix "Décoincer la Bulle" au Festival d’Angoulême.