Newsletter ActuaBD

Paradis Perdu - Psaume 2, tome 1 : L’évangile selon Jacob - Par Ange & Brice Cossu - Soleil

  • Trois années après la fin du premier cycle, on reprend le chemin des anges avec un dessin plus en finesse, pour un scénario intéressant, mais moins consistant.

Un jour, Dieu et Satan se sont aimés. Une parfaite harmonie dans laquelle est né ce nouveau monde. Jacob, un ange déchu, a dans ses mains une carte que tous recherchent : les forces du Bien, celles du Mal, et les humains. Seul du sang d’ange versé sur le parchemin révèlera son contenu. Alors Jacob tue. Dans les rues de New York, il saigne des anges, et recueille leur sang. Pour ses crimes, et pour la carte, les Anges Exterminateurs veulent sa tête...

Mais Jacob a aussi une vie, des amis, qui ne savent rien de son secret. Il y a Will, son meilleur ami, et peut-être le seul être auquel il tienne. Il y a Eva, une belle jeune femme à la recherche de la carte. Will, Eva... les derniers liens de Jacob avec l’humanité. Quand les Exterminateurs arriveront, ce lien fragile sera-t-il rompu ?

Paradis Perdu - Psaume 2, tome 1 : L'évangile selon Jacob - Par Ange & Brice Cossu - Soleil

Comparé au premier cycle, le scénario de ce second psaume est plus linéaire et moins complexe. On n’y retrouve toutefois malheureusement plus la poésie, la philosophie venue des nombreuses tirades sur les notions complexes de Bien et de Mal. Pourtant ce sont toujours le duo de scénaristes Ange qui en tirent les ficelles, mais on ne trouve plus dans leur scénario tout ce qui avait fait de Paradis Perdu une série décalée mais d’une profondeur extraordinaire.

Reste une intrigue intéressante qui situe la quête d’un ange déchu, Jacob, ses liens avec les humains, et surtout la sempiternelle compétition entre les anges et démons pour un objet convoité. Si les rapports d’un groupe d’humains apportent un niveau intéressant, on regrette la voix off d’un ange-narrateur, cassant plus le rythme de lecture que n’apportant des éléments intéressants au récit.

Quand on sort des superbes dessins ombrés de Varanda, suivi par les traits aussi durs qu’évocateurs de Xavier (dessinateur actuel de Croisade), le passage au dessin plus subtil de Brice Cossu donne une autre tournure au récit. On le sent pourtant plus à son aise que dans Rémission, pouvant donner la mesure d’un talent qui se confirme album après album. S’il évoque avec facilité la douceur dans les traits de ces personnages, on le sent plus coincé dès qu’il faut développer des sentiments plus sombres. Ce sera sans doute un passage obligé pour prolonger cette réussite au prochain tome.

Les fans absolus du premier cycle ne se retrouveront pas dans cet album, tant les différences graphique et scénaristique sont marquantes. Pourtant, ce second psaume possède des qualités intrinsèques suffisante pour attirer le lecteur. À suivre et à confirmer.

(par Charles-Louis Detournay)

(par Olivier Wurlod)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album sur Internet
Lire les précédentes chroniques de Paradis Perdu : tomes 2 et 4
Visionner les premières planches de Paradis Perdu, Psaume 2
Les illustrations sont © Cossu/Ange/Soleil.

 
Newsletter ActuaBD