Paradise Kiss - L’intégrale – Par Ai Yazawa – Kana

11 septembre 2008 0
  • Réédition en version intégrale d’un des plus beaux mais aussi un des plus durs mangas de la célèbre mangaka Ai Yazawa. Une suite à {Gokinjo, une vie de quartier} puisqu’elle reprend des personnages issus de cette oeuvre, mais bien plus proche de {Nana} dans son écriture réaliste et cruelle…

Yukari Hayasaka est une lycéenne sérieuse qui passe son temps à réviser mais malgré ses efforts, elle reste une élève moyenne. Elle passe son temps à chercher à satisfaire les exigences de sa mère et ne s’amuse jamais. Mais un jour, elle est abordée dans la rue par deux personnages tellement surprenants qu’elle s’évanouit. Elle se réveille dans un atelier où travaillent de jeunes étudiants de Yaz’art et ceux-ci lui proposent d’être leur mannequin pour la robe qu’ils sont en train de créer pour le défilé des 3e année.

D’abord réticente, Yukari finit par accepter. Elle réalise alors que, jusqu’ici, elle n’a jamais vécu pour elle-même et elle va se chercher un rêve. Elle découvre aussi l’amour dans les bras de Georges Koizumi, le créateur de la robe qui va l’aider à grandir…

Paradise Kiss - L'intégrale – Par Ai Yazawa – Kana
©2000 by Ai Yazawa / SHODENSHA Publishing Co, Ltd. Tokyo

Suite de Gokinjo, Paradise Kiss narre les aventures de l’équipe de Parakiss, composé de Georges, styliste prometteur, Isabella, jeune travesti particulièrement attaché à Koizumi, Miwako, sœur de l’héroïne de la précédente série et Arashi, le petit-ami de la jeune fille.
Tous ces jeunes gens sont motivés et talentueux malgré leur jeune âge et donnent une vraie leçon de vie aux lecteurs. Et même si Georges se révèle particulièrement cruel avec Yukari, c’est aussi lui qui va faire de la jeune fille une femme accomplie.

On retrouve bien le coup de crayon de Ai Yazawa, parfaitement reconnaissable et toujours aussi travaillé. L’auteure a toujours apporté un soin particulier aux vêtements de ses personnages mais avec Paradise Kiss, nous sommes en plein milieu de cet univers qui se veut bien plus déjanté que celui de Mikako. La mise en page est aérée et recherchée et on a droit à de superbes illustrations pour chaque chapitre.

Kana nous offre ici une version intégrale, 5 volumes en un à portée de main. Pour ceux qui, comme moi, aime lire couché dans leur lit, il faut avouer que ce format n’est pas pratique mais l’édition est tellement belle qu’au final, ce petit inconvénient est vite oublié. On apprécie aussi l’effort qui a été fait sur la couverture. Un collector original.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?