Pas de pitié pour les indiens, par Nicolas Dumontheuil, Futuropolis

5 mars 2020 0 commentaire
  • Le nouvel opus de Nicolas Dumontheuil : une tendre tranche de vie enfantine dans la France des années 1970.

Nicolas Dumontheuil a été ces dernières années pour le moins prolifique, avec La Forêt des renards pendus en 2016, La Longue marche des éléphants en 2017, L’ogre amoureux en 2018, le tout publié chez Futuropolis où il signe un nouvel album cette année : Pas de pitié pour les indiens.

Pas de pitié pour les indiens, par Nicolas Dumontheuil, Futuropolis

S’il a auparavant excellé dans une fantaisie de tous les instants, avec une capacité à créer des mondes oniriques et délirants comme dans Le landais volant, mais aussi des contes philosophiques, tel n’est pas le cas de son nouvel opus, un western dans le Quercy des années 1970. Dans ce coin rural du sud-ouest français se côtoient la France campagnarde à l’état pur et une communauté de hippies. Ces deux mondes se croisent pour le meilleur et parfois le pire.

Si l’on retrouve le ton décalé de Dumontheuil, il est ici plus classique, avec un récit sur l’enfance rythmé par une succession, parfois un peu décousue, de tranches de vie de trois jeunes garçons, Jean, Titi et Jules, insouciants et turbulents, qui font péter des bouses de vache et jouent aux cow-boys jusqu’au jour où une de leurs bêtises coûte, de manière indirecte, la vie à un fermier allumé (et éméché).

On sent que l’auteur s’inspire de ses souvenirs pour livrer, de son trait vif, une chronique parfois drôle, parfois légère, parfois angoissante malgré ses couleurs chatoyantes, sur la découverte de l’adolescence, des limites et des interdits. Le tout dans un environnement quasi-bucolique pour un résultat rafraichissant qui ne manquera pas de charmer les enfants qui sommeillent encore en vous.

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?