Patrick Weber, la passion de l’Histoire

  • {{Patrick Weber}}, à qui l’on doit déjà le scénario de plusieurs {Lefranc}, {Alix} et {Loïs}, fait le point avec nous sur son actualité. Il signe prochainement, notamment, un livre consacré aux années de guerre de {{Jacques Martin}}…

Quatorze albums pour fêter les soixante ans d’Alix ! … Un album tous les neuf jours jusqu’à la fin de l’année 2008 ! Pas de doute, Jacques Martin, ses ayant-droits et son éditeur ont décidé « d’industrialiser » son œuvre ! Une démarche critiquable. Cette abondance de livres conceptuels (Alix raconte et autres biographies dessinées) ou annexes (Les voyages de...) ne risque t-elle pas de nuire aux albums de la série classique ? Mis à part le retour attendu de Jhen, deux nouveautés devraient sortir du lot : une nouvelle aventure d’Alix mis en images par le rigoureux Christophe Simon et un livre sur les années de guerre de Jacques Martin. Ce dernier fut obligé d’incorporer le Service du Travail Obligatoire (STO) en Allemagne [1]. Patrick Weber a interviewé longuement Jacques Martin à ce sujet. Dessins de Guerre comprendra donc du rédactionnel et des illustrations réalisées pendant cette période.

Patrick Weber, la passion de l'Histoire
Extrait du "Démon du Pharos" (Alix)
(c) Weber, Simon, J. Martin & Casterman

La nouvelle aventure d’Alix, Le Démon du Pharos est basée sur une idée du créateur de la série. « J’ai voulu ancrer cette aventure dans la grande tradition martinienne, nous confie Patrick Weber. L’histoire se situe à Alexandrie. Ce lieu offre beaucoup d’exotisme ». Alix y est envoyé par César pour recevoir un message de Cléopâtre. Avec Enak, il tentera de percer plusieurs énigmes dont une qui porte sur l’identité du nouveau maître de l’île de Pharos, qui dicte sa loi à Ptolémée… Cette aventure sera dessinée par Christophe Simon, son trait est sans doute légèrement plus réaliste que celui du créateur du personnage. Mais son sens de la rigueur graphique et son respect pour l’œuvre comme pour les contraintes historiques, l’ont transformé en un repreneur naturel

Patrick Weber a terminé le scénario du prochain album de Loïs et songe déjà au suivant. L’aventure d’Alix dessinée par Ferry connaît quant à elle quelque retard. Le dessinateur flamand avance à son rythme.

Le mois d’août a marqué la parution du quatrième tome des Fils de La Louve ! Patrick Weber et Fernando Pasarin ont envoyé Luca, leur personnage à Paris, quelques jours après la naissance du Roi de Rome, le fils de Napoléon Bonaparte. Luca devient l’interprète francophone d’une délégation chargée de présenter les hommages de la ville de Rome à Napoléon. Le scénariste en profite également pour laisser quelques clefs pouvant expliquer la manière dont Luca voyage dans le temps, de notre vingt-et-unième siècle à l’antiquité. La série se conclut dans l’album suivant.

L’adaptation de la Tapisserie de Bayeux en bande dessinée sera finalement publiée aux éditions du Lombard. En octobre 2007, Patrick Weber nous parlait déjà de ce projet : « Cette étoffe, qui a près d’un millénaire, a toujours été religieusement conservée dans la Cathédrale de Bayeux. Ses dessins racontent l’histoire de la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. Elle reflète aussi l’invention d’un procédé narratif alliant images et textes. Elle symbolise donc l’invention de la BD, voire du cinéma. ». Ce one-shot sera probablement baptisé 1066, et sera dessiné par un vieux complice du scénariste : Emanuele Tenderini. Ils avaient signé ensemble la série Œil de Jade, dans la collection Dédale, des Humanoïdes Associés. Weber ne souhaite pas tomber dans les travers d’une BD didactique.

Projet de couverture

Il souligne même : « Je veux coller à l’esprit de l’œuvre originale qui contient tout le prisme des émotions humaines : ambition, amour, trahison, violence, ruse, mystère. Depuis que j’ai découvert cette tapisserie, elle me poursuit comme une ‘belle’ obsession. Ce chef-d’œuvre unique de l’histoire de l’art a joué un rôle central dans mon roman « Vikings ». J’ai eu l’occasion de parler de cette tapisserie plusieurs fois avec la conservatrice du Musée de Bayeux ».

Le scénariste publie également, en novembre prochain, un one-shot intitulé Sagarmatha. Patrick Weber la caractérise comme étant un récit intime, sportif et contemporain. Un adolescent et son père tentent de se retrouver en escaladant l’Everest. Renaud Pennelle illustrera cette histoire, née suite à un voyage de Patrick Weber au Népal et au Tibet pour la recherche documentaire de son roman « Le Grand Cinquième » (édition Lattès). Le dessinateur de ce récit, Renaud Pennelle, nous a confié avoir été séduit par la psychologie des personnages principaux. « J’ai tout de suite senti vivre ces personnages, nous dit-il. Et dessiner la montagne constituait un vrai challenge, surtout après avoir lu Le Sommet des Dieux de Taniguchi et Baku À vrai dire, j’avais le trac. Je suis plus attiré par le fantastique. Travailler de façon très réaliste, d’après document, était nouveau pour moi. C’était aussi intimidant que passionnant. »

Extrait de "Sagarmatha"
(c) Pennelle, Weber & E. Proust.

Parallèlement à son activité de scénariste de bande dessinée, Patrick Weber continue à écrire des romans. Il publiera le quatrième tome des aventures de Pieter Linden, le peintre de la Renaissance. Ce livre, intitulé Le Diable de Rome, paraît en septembre aux éditions du Masque.

En octobre, nous pourrons découvrir la suite de Vikings aux éditions Timée. Cathares constituera l’avant-dernier volume de la trilogie Racines de l’Ordre noir. Par ailleurs, une adaptation en BD de Viking devrait sortir aux éditions Soleil.

Enfin, Patrick Weber participe à nouveau comme chroniqueur au talk-show 50° Nord, le décrochage culturel belge d’Arte.

Il nous confie également réfléchir à un « projet de film sur l’histoire de la monarchie belge ». On le voit, Patrick Weber, est un véritable homme-orchestre cumulant différentes activités pour combler sa passion de l’écriture et pour partager avec nous son amour de l’Art…

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire une interview de Patrick Weber sur Actuabd.com (Octobre 2007)

Lien vers le site de l’auteur

Acheter "Les Fils de la Louve T4" en ligne

Photo en médaillon : (c) Philippe Carly

[1Durant l’occupation, les Allemands réquisitionnaient les jeunes gens pour les faire travailler contre leur volonté en Allemagne.