Pawnee - Par Patrick Prugne - Editions Daniel Maghen

17 septembre 2013 3 commentaires
  • Troisième album de Prugne chez Maghen, "Pawnee" suit les personnages présentés dans "Frenchman" sans qu'il soit nécessaire d'acquérir ce précédent album : un régal pour les yeux, mais également une plongée passionnante dans l'Amérique du début du XIXe.

Juin 1811. Alban, jeune soldat français enrôlé de force dans les troupes que Bonaparte envoya en Louisiane, partage depuis sept ans le quotidien des indiens Minettaree. Accusé de meurtre, porté déserteur et recherché par l’armée, il a été recueilli par la tribu grâce au trappeur Toussaint Charbonneau, « Frenchman » ami des indiens et époux de Sacagawea.

Alors qu’il a perdu tout espoir de retrouver Louis, son ami tombé aux mains des redoutables Pawnees, Alban a décidé de rentrer en Europe pour retrouver les siens. Il ignore que sa sœur Angèle, morte d’inquiétude, vient de franchir le blocus anglais et de débarquer à Philadelphie avec la ferme intention de les ramener tous deux en France. Pendant ce temps, un groupe de miliciens en mal d’action croise le chemin d’une famille d’indiens qu’ils massacrent par plaisir. Bientôt, les morts s’enchainent au sein de la bande alors qu’une silhouette indienne les talonne…

Pawnee - Par Patrick Prugne - Editions Daniel Maghen

Dès la première page, on tombe sous le charme des planches de Patrick Prugne, un trait ultra-léger, des aquarelles splendides, une lumière incroyable, et un grand sens de la documentation. Les Indiens sont en effet au cœur de ce nouveau one-shot.

Entre course-poursuite haletante et découverte des Amériques, le scénario tient en haleine. On regrette juste à quelques rares moments que le trait soit oublié au profit de la couleur. Même réflexion pour cette double-page qui casse le rythme de de a lecture et n’apporte rien au récit, si ce n’est une illustration sommes toutes moins admirable que certains cases adjacentes.

Elle aurait d’ailleurs mieux trouvé sa place dans le superbe dossier de près de trente pages qui clôt l’album : les splendides illustrations donnent toute la mesure du travail de Prugne, mais permettent également de saisir ses doutes grâce aux notes de bas de pages. On profite également d’un contexte historique qui valide le travail documentaire de l’auteur, si l’on avait par hasard un doute à ce sujet.

Un album cartonné de plus de cent pages, avec une qualité graphique soutenue par un scénario qui tient la route, pour moins de 20 € : Il n’y a pas à hésiter !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

De Patrick Prugne, commander :
- Pawnee chez Amazon ou à la FNAC
- Frenchman chez Amazon ou à la FNAC
- Canöe Bay chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
3 Messages :