Philippe Val quitte l’actionnariat de Charlie Hebdo

3 mars 2011 15 commentaires
  • Philippe Val aurait revendu ses parts dans l’hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo" à Charb et à Riss. C’est la fin d’une époque qui avait été marquée par l’Affaire Siné et le départ de Philippe Val pour la direction des programmes de France Inter.

Siné a gagné. Non seulement il a fait endosser à Val le costume infâmant du patron autoritaire et liberticide, un Philippe Val qui en rajouta en quittant l’hebdomadaire satirique qui l’avait rendu célèbre, notamment lors de l’Affaire des caricatures danoises de Mahomet, pour se faire désigner avec l’adoubement de Sarkozy à la direction des programmes de la radio France Inter ; mais il vient encore d’obtenir indirectement le départ de son ennemi personnel du journal satirique du mercredi en jetant le malaise au sein de sa rédaction, notamment entre Cabu et Charb.

Philippe Val quitte l'actionnariat de Charlie HebdoOn l’apprend par Libération citant la lettre professionnelle Presse News : Val aurait cédé fin février les 525 parts (35%) qu’il détenait dans son ex-journal à Charb, directeur de publication, et Riss, directeur de la rédaction de Charlie Hebdo.

Selon Libération, Cabu aurait également cédé ses parts, Charb et Riss détenant désormais chacun 40% des actions, les 20% restants étant dévolus au responsable financier de la société, Éric Portheault.

Mais une information vérifiée par François Forcadell auprès de Charb précise que Cabu et Bernard Maris (Oncle Bernard) sont toujours actionnaires des éditions Rotatives éditrices de Charlie Hebdo.

La ligne de fracture au sein de la rédaction était patente, d’autant que dans un récent éditorial, Charb accusait France Inter d’interdire Charlie Hebdo dans les revues de presse de la station qui seraient désormais « aux mains de sarkozystes pommadés. » Val n’a pas dû apprécier...

Cela annoncerait-il le retour de Siné dans Charlie ? Dans ce cas, sa victoire serait complète.

[Information modifiée le 4 mars 2011]

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
15 Messages :
  • le retour de Siné dans Charlie

    Ca serait bien !

    Mais c’est quoi toutes ces petites magouilles capitalistes ? Pour un journal qui a failli s’appeler "De gauche et j’t’emmerde !" (après leur départ de la Grosse Berta) ça la fout mal...

    Répondre à ce message

    • Répondu par narcisse le 3 mars 2011 à  15:02 :

      Siné n’est plus tout jeune et n’est pas immortel. Pas sûr non plus qu’il est envie de retrouver Charlie hebdo même sans Val...

      Répondre à ce message

  • " Siné a gagné. Non seulement il a fait endosser à Val le costume infâmant du patron autoritaire et liberticide,"

    c’est un point de vue, pour ma part je ne pense pas que siné était si volontariste...on peut dire du coup, que val, par sa vision,et ses actes propres , à récolter ce qu’il a semé.
    Dans ce sens, pour ma part, je trouve que ça sonne plus juste

    Répondre à ce message

    • Répondu par Kube le 3 mars 2011 à  17:06 :

      Pour ma part aussi. Val a endossé de lui-même ce costume en toute connaissance de cause. Et effectivement, accepter le poste à France Inter avec adoubement du représentant le plus symbolique de ce qu’il avait toujours combattu, y’a de quoi rire. Reste des histoires de (gros) sous qui n’ont aucun intérêt ! Une chose est sûre, dans cette histoire, il n’y en a qu’un qui ait retourné sa veste...

      Répondre à ce message

  • Ils ont fait une plus-value au moins ? ;-)

    Répondre à ce message

  • On s’en fout complètement de ce torchon pour vieux cons de gauche du XXème siècle !

    Répondre à ce message

  • Philippe Val et Cabu quittent l’actionnariat de Charlie Hebdo
    4 mars 2011 13:39, par Jeddo (Charlie enchaîné)

    Ce n’est pas du tout clair que Cabu a vendu toutes ses parts. Est-ce que cette info est donnée par Presse News ? Charb avait bien annoncé dans le journal que Philippe Val n’était plus actionnaire de Charlie Hebdo. En revanche, Cabu figurait toujours dans la liste des actionnaires donnée par le même Charb.

    Par ailleurs, il semble improbable que Siné récupère sa colonne dans Charlie. Chaque semaine ou presque, celui qui désormais sème sa zone sur le Web n’a de cesse de vitupérer son ancien journal et ses collaborateurs.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 5 mars 2011 à  00:12 :

      Ce n’est pas du tout clair que Cabu a vendu toutes ses parts. Est-ce que cette info est donnée par Presse News ? Charb avait bien annoncé dans le journal que Philippe Val n’était plus actionnaire de Charlie Hebdo. En revanche, Cabu figurait toujours dans la liste des actionnaires donnée par le même Charb.

      Effectivement, c’est ce qu’annonçait Presse News repris par Libération. Entre-temps, il a été confirmé par Charb que Cabu et Bernard Maris restaient dans l’actionnariat. Nous avons modifié l’article en conséquence.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Jeddo (Charlie enchaîné) le 5 mars 2011 à  22:16 :
        « Mais une information vérifiée par François Forcadell auprès de Charb précise que Cabu et Bernard Maris (Oncle Bernard) sont toujours actionnaires des éditions Rotatives éditrices de Charlie Hebdo. »

        Euh… C’est Charlie enchaîné qui a vérifié l’info auprès de l’hebdomadaire satirique après la publication de votre article. François Forcadell a simplement rapporté ce que Charb écrivait dans le journal le 16 février.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 5 mars 2011 à  22:34 :

          Euh, croyez-vous que François Forcadell n’a pas de contact direct avec Charb ? Que je ne reçois jamais de mail de François Forcadell ?

          J’ai bien remarqué que votre site se piquait de nous corriger, ce que nous admettons fort bien, mais ceci bien après que M. Forcadell nous en ait fait lui-même la remarque. Excusez-le.

          Répondre à ce message

          • Répondu par Jeddo (Charlie enchaîné) le 6 mars 2011 à  09:10 :

            Dont acte. Mais peut-être auriez-vous pu aussi contacter vous-même l’hebdo satirique. Ça nous aurait évité cette confusion.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 6 mars 2011 à  09:56 :

              Il est un peu facile de donner des leçons à un site qui n’est pas entièrement focalisé sur le sujet de Charlie Hebdo comme vous l’êtes.

              Et pour tout vous dire, il ne m’est pas venu à l’idée d’appeler Charbonnier sur son portable alors que nous relayions l’information de médias dument cités, (Libération et Presse News quand même, qui ne sont pas comme nous des bénévoles et dont on peut supposer qu’ils l’ont fait, eux, ce travail de vérification.

              J’ajoute que nos lecteurs n’ont pu être abusés que peu de temps puisque, comme d’habitude, nous avons corrigé notre article dès que nous avons pris connaissance de cette erreur. Ceci avec avec l’humilité d’usage.

              Répondre à ce message

      • Répondu par ishimou le 5 mars 2011 à  22:22 :

        Cabu actionnaire, son meilleur "dessein"

        Répondre à ce message

    • Répondu le 9 mars 2011 à  18:09 :

      Dans le Charlie d’aujourd’hui, Charb indique que : :

      - Val a vendu toutes ses parts pour 1€ symbolique
      - Riss en a 599
      - Charb 600
      - Eric Portheault 299
      - Cabu 1
      - Bernard Maris (Oncle Bernard) 1

      Pour ma part, je trouve ça génial et apprécie à nouveau bien Charlie.

      Ça m’inquiète juste qu’Oncle Bernard (comme Cabu) ait revendu la quasi totalité de ses parts.

      Charb indique que la valeur réelle des actions est estimée à 0€ :-)

      Répondre à ce message