Pif Gadget est de retour, tovaritch

14 juin 2004 3 commentaires
  • Ressortez votre poster des Chœurs de l'Armée Rouge, le single "Rouge" de Goldman, le coutelas de Rahan et le recueil des "Meilleurs discours de Marchais" : « le seul journal communiste qui ne soit pas dans le rouge » comme le charriait Antoine De Caunes, revient cet été. Les mythes ont la vie dure.

Le 24 Février 1969, Pif Gadget succédait à Vaillant, la revue pour la jeunesse du Parti Communiste Français. Énorme succès en kiosque avec une brochette d’auteurs tous très intéressants : Mandryka, Gotlib, Hugo Pratt, Tabary, Paul Gillon, Cézard,... Mais ce qui faisait se ruer les petits gavroches chez leur marchand de journaux était le fameux gadget offert avec l’hebdomadaire : du pistolet à nouilles, aux pois sauteurs du Mexique, en passant par le sous-marin de bain,... Lors de la disparition du magazine, on était loin du million d’exemplaire vendus lors des années fastes, mais le monde de la BD française était bien triste.

35 ans après la naissance de cette revue, une équipe se monte sous la houlette du rédac-chef et scénariste de BD François Cortegianni pour faire renaître le célèbre journal canin, assisté par d’anciens collaborateurs (Richard Medioni, Jean Ollivier, anciens rédac-chefs, Pierre Christin,...) et des personnalités issues de la société civile (la secrétaire nationale du Secours Populaire, le directeur de publication de Pour la Science)... qui se portent garant de la qualité du Pif nouvelle formule à paraître le 1er juillet prochain. Au sommaire, du neuf et du vieux, comme ce fameux Docteur Justice, ce précurseur de Médecins sans Frontières.

Et la première chose que l’on peut dire sur le numéro zéro que j’ai entre mes mains, c’est que la couleur n’a pas déteint ! On aurait eu du mal à faire moins voyant... Bref, cet été, le rouge est mis. Vous allez me dire, « Mais pourquoi en été ? le muguet revient en mai ... ». C’est vrai, mais c’est le moment idéal pour lancer un magazine BD pour les enfants : ils sont dehors, loin de la télé, et les enseignants ne sont pas là pour confisquer ces petits illustrés.

Fini les sarcasmes à la Hercule et ouvrons le chien jaune. Pour le contenu, du neuf et du classique. Sous la direction éditoriale de François Corteggiani, les BD figurent en récits complets, comme ils le furent dans "l’original" . Quelques interviews et rubriques (principalement de découverte) et bien évidemment, de nombreuses pages (16 pour le premier numéro) de jeux avec les personnages cultes. Le premier gadget est une "ré-édition" de celui du premier Pif : les Pifises, des oeufs de crustacés à faire naître dans un aquarium à monter.

Les reparutions :

Pif Gadget est de retour, tovaritch Pif et Hercule (Ciccolini et Medioni)
- Pifou (Mas)
- Docteur Justice
- Placid et Muzo (Nicolaou)
- Dicentim (Kamb)
- Couik, l’oiseau préhisto (Kamb)
- Le Concombre masqué (Kalkus aka Mandryka)
- Corinne et Jeannot (Tabary)
- La Jungle en folie (Godard et Delinx)
- M. le Magicien (Mattioli, récemment restauré en album)
Etc.

Les nouveautés :

- La fée Kaca et son Mal Cuit-cuit (Florence Cestac)
- Le Derby (O. Fiquet)
- Lobo Tommy (Herlé)
- Cos&Mos (Abel, Marazano)
- Hot Dog (Bianco)
- Nestor & Polux (Fabrice Tarrin & O’Groj)

Absent : Rahan (on attends son mot d’excuse). Mais cédons tout de suite la place aux questions de parents inquiets devant une couleur BD qu’ils attribuent plus volontiers à un groom qu’à un Parti :

-  Si j’achète ou que mon enfant se procure cette revue, risque-t-il de devenir communiste ?
- Non, bien sûr. Cela dépend bien évidemment de son éducation. Après tout, Tout le monde n’a pas la chance d’avoir des parents communistes. Équilibrez son sens critique avec le livre de Stéphane Courtois ... quoique les publications de Bayard Jeunesse soient plus à sa portée...
-  Qui inventa les gadgets ?
- Michel Dedde, un inventeur génial qui ne manquait pas de ressources.
- Dois-je laisser mon enfant monter son gadget lui-même ?
- Oui. Pédagogiquement, c’est important, et c’est nettement plus rigolo de le voir pleurer parce que le plastique d’une pièce est pété. Sinon, il aura bien compris pourquoi vous lui avez acheté cette revue : pour vous amuser à sa place.
- Un site web que je peux consulter sur mon lieu de travail propose-t-il des informations exhaustives ?
- Oui : Pif Collection. Très complet.
- J’ai entendu qu’une partie de l’équipe de Vaillant/Pif avait d’abord collaboré au Téméraire, mon fils deviendra-t-il Maréchaliste ?
- D’abord, ces rumeurs sont totalement vraies, et ensuite, chacun peut faire des petites erreurs dans sa jeunesse... Entre communisme et pétainisme, votre enfant saura trouver un juste milieu.
- Où puis-je trouver des informations sur la naissance de Pif Gadget ?
- Dans la Véritable histoire narrée par Richard Medioni, ancien rédacteur en chef qui a présidé à cette revue.

Verdict cet été.

(par Xavier Mouton-Dubosc)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Premier numéro en kiosques le 1er Juillet 2004, 132 pages plus son gadget pour 3€90.

 
Participez à la discussion
3 Messages :