« Ping Pong » de Taiyou Matsumoto - Delcourt

7 février 2004 0 commentaire
  • Nominé aux prix d'Angoulême, le nouvel opus de l'auteur d'{Amer Béton} et de {Frère du Japon} raconte à partir d'un fil ténu -la rivalité de joueurs de ping-pong au sein de clubs inter-lycées- et avec un brio époustouflant, l'insondable profondeur de l'amitié entre deux jeunes adolescents.

Ce sont là les vertus du sport : il permet de canaliser les énergies, de relativiser les ambitions, d’apprendre à ménager ses forces et à mieux concentrer son esprit sur un objectif déterminé.

Il est aussi un formidable vecteur de lien social, source de reconnaissance et bâtisseur d’indéfectibles amitiés. Sur ces petits riens, Matsumoto construit un récit qui en dit long sur la mentalité des ados japonais qui s’expriment au travers de ces joutes sociales. Le récit est dense et les personnages restitués dans toute leur sensibilité.

Le graphisme, par ailleurs, est virtuose. Un trait de plume vif et juste, expressioniste et schématique, quoique documenté, pas très loin finalement du meilleur José Muñoz.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?