Plaidoyer pour un Centre d’Imagerie Populaire à Paris

  • Yves Frémion est un amateur de bande dessinée de longue date, doublé d'un exégète de l'humour (une chronique mensuelle dans "Fluide")... et d'un humoriste ("La petite Gazette à Frémion", même journal). Créateur, dans les années 70, du fanzine LPMQNPPDG ("Le Petit Miquet qui n'a pas peur des Gros") et de l'AMLDPM ("L'Amicale Laïque des Petits Merdeux"), auteur des premiers livres sur des auteurs de bande dessinée, il défend le neuvième Art depuis un tiers de siècle. Son dernier projet est ambitieux: créer un Centre d'Imagerie Populaire à Paris, équivalent du CBBD à Bruxelles ou du CNBDI à Angoulême.

Ou plus exactement (depuis l’AMLDPM et le PMQNPPDG, on sait qu’Yves Frémion aime les titres simples) un "Centre International de l’Imagerie Populaire, du Dessin Imprimé et du patrimoine sur Papier". Un projet pour lequel il fait appel au soutien des professionnels et lecteurs de bande dessinée.

"Ce projet intègre la bande dessinée, le dessin d’humour et de presse, l’illustration, l’affiche, la gravure, la publicité dessinée", explique-t-il, "mais aussi ce que nous appelons la "petite imagerie" (qui va des buvards aux étiquettes, des cartes de visite aux images de chewing-gum, des blagues de calendrier ou de papillottes aux billets, des bons-points aux images de communion, des calaveras aux sous-bocks, des protège-cahiers aux nappes de restaurant, des papiers à en-tête aux enveloppes, des timbres aux cartes postales,e tc.

Il s’agira de préserver, conserver, archiver, répertorier, mettre à disposition, éditer et montrer l’image, y compris dans sa dimension patrimoniale, réhabiliter les dessinateurs oubliés, faire connaître les moins connus, recueillir leur patrimoine, et toute information les concernant, afin d’aider chercheurs et amateurs."

L’équipe organisatrice de ce projet est en pourparlers avec la Mairie de Paris et la région Ile de France pour le réaliser dans la capitale française, "Paris étant une des seules capitales européennes à ne rien posséder dans le genre".

Elle fait donc appel à tous les professionnels et aux ayants-droit pour la soutenir moralement en acceptant que leur nom figure dans un "comité de soutien". "Cela n’engage à rien de particulier sinon de figurer sur la liste des futurs invités à nos beuveries", conclut Yves Frémion. Qui peut être contacté via l’adresse e-mail mathieu-dessins@wanadoo.fr ou au 06.71.49.25.87. Qui est le numéro de téléphone de "Papiers Nickelés", l’organe de l’association.

Son premier numéro est sorti en janvier 2004. Au sommaire, un édito et une argumentation très fouillée sur les raisons pour lesquelles un tel centre est indispensable, et divers articles sur des illustrateurs peu connus, un récapitulatif de toutes les disparitions dans les milieux de l’image en 2003, et de nombreuses "brèves". Notre collaborateur Laurent Mélikian fait partie de l’équipe de rédaction de ce très intéressant petit magazine.

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.