BD d’Asie

Platinum End T2 - Par Tsugumi Ohba et Takeshi Obata - Kazé

La compétition entre suicidaires sociopathes pour devenir le nouveau Dieu de l'humanité fait rage. Car sur la douzaine candidats potentiels, chacun épaulé par un ange veillant sur lui, il ne pourra en rester qu'un. Et le souci principal de Mirai, l'un des prétendants, c'est que sa dulcinée se trouve également dans la course tandis que la compétition prend un tour de plus en plus morbide.

Dans un communiqué récent, Kazé se félicitait de la progression en termes de ventes que marquait ce tome 2 sorti à la rentrée. C’est que l’éditeur espère bien y voir son nouveau succès, et a du moins tout fait pour, comme nous vous le racontions avec la sortie du tome 1 au printemps dernier. Mais malgré la présence d’un duo renommé aux manettes de ce manga - Tsugumi Ohba et Takeshi Obata à qui l’on doit Death Note ou encore Bakuman - nous étions un peu mitigés après ce premier volume.

Sur le plan de l’intrigue, ce nouveau tome se révèle plus intéressant, exploitant davantage les possibilités offertes par les conditions et contraintes qui régissent cette compétition pour devenir Dieu. L’essentiel du volume est consacré à la confrontation avec l’un des candidats, véritable épreuve psychologique offrant de multiples rebondissements. Sur ce plan-là, le contrat s’avère rempli et les amateurs de Death Note devraient y trouver leur compte. De même, ceux qui espéraient retrouver la romance de Bakuman pourront se raccrocher à l’histoire, plutôt mignonne, qui se noue entre Mirai et Saki.

Pour le reste, ce manga souffle vraiment le froid et le chaud, avec des développements amusants d’une part, et franchement gênants d’autre part.

Au bénéfice du titre, cette variation improbable autour de la figure du sentai [1] à partir du vilain, Metropolitan, vrai faux-héros qui se joue du public et de ses adversaires dans la compétition. La reprise de ce motif classique de la culture populaire japonaise s’intègre parfaitement dans l’intrigue et offre un développement tout à fait prenant.

À l’inverse, certaines tendances pressenties dans le premier volume trouvent là confirmation. De manière anecdotique, le dessin de Takeshi Obata, toujours d’excellente qualité, verse de plus en plus dans un fan service jouant des formes des personnages féminins. De manière plus problématique, les résolutions offertes aux situations auxquelles sont confrontés nos héros suscitent souvent le malaise. Sous des aspects bon enfant, le propos se révèle brusquement violent et le dénouement de la grande intrigue de ce volume nous a semblé non seulement dramatique, mais aussi et surtout sordide.

On est assez loin des standards du Weekly Shonen Jump - Platinum End n’est pas prépublié dans cette revue, mais les deux auteurs en sont de purs produits - et indubitablement les mangakas tentent de renouer avec le succès de Death Note qui avait alors en grande partie reposé sur cette rupture avec plusieurs codes du magazine, à commencer par une forme innocuité visant à préserver les jeunes lecteurs. Là, nous avons droit à des morts, et même des mises à mort, brutales et malsaines. Le ton change, et si cela pourra séduire un public sans doute un peu plus mature, demeure tout de même une étrange sensation de mélange des genres à l’équilibre plutôt mal dosé.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Platinum End T2. Par Tsugumi Ohba (scénario) et Takeshi Obata (dessin). Traduction Thibaud Desbief. Kazé, collection Shonen Up ! Sortie le07 septembre 2016. 192 pages. 6,99 euros.

Lire la chronique du tome 1

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

[1Les sentai sont des séries japonaises mettant en scène des équipes de héros très codifées, dont les membres arborent des costumes colorés. Le concept remonte à Goranger, créé par Shotaro Ishinomori en 1975. Connues chez nous notamment à travers la série Bioman, elles ont connu une déclinaison américaine à succès, Power Rangers

🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Dans la rubrique BD d’Asie
Derniers commentaires
Agenda BD août 2022
Du 25 août au 23 septembre (...)
du 25/08/2022 au 23/09/2022
Exposition-vente virtuelle - Romain Baudy - à la galerie Comic Art Factory (Bruxelles)
Festival
du 27/08/2022 au 28/08/2022
11e Festival BD "De Bulles en Bulles" (Hotton, Belgique)
Agenda BD septembre 2022
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Festival
du 8/10/2022 au 9/10/2022
La Foire aux Images - Festival BD Lagrasse (Aude)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin à Villemonble (93)
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Festival
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Festival de la BD engagée du Choletais
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Newsletter ActuaBD