Plus vrai que nature - Par Théo Calméjane - Vide Cocagne

  • Un dessinateur en résidence : rien de vraiment exceptionnel. Mais quand le lieu d'accueil est un établissement de santé spécialisé dans la simulation médicale, il y a de quoi être un peu déstabilisé. Théo Calméjane s'en tire honnêtement, livrant une bande dessinée documentaire attentive aux aspects techniques et humains, instructive et aisée à lire.

En 2017, Théo Calméjane, dessinateur encore jeune, co-fondateur de la maison de micro-édition Les Machines et auteur d’une bande dessinée dans la collection 1000 Feuilles de Glénat [1] se porte candidat pour une résidence originale. Contre toute attente, son dossier est retenu. Il est donc appelé à observer, grâce à une intégration quotidienne, les activités et les personnels du centre All’Sims.

Plus vrai que nature - Par Théo Calméjane - Vide Cocagne
Plus vrai que nature © Théo Calméjane / Vide Cocagne 2021

All’Sims : le nom est méconnu, comme le travail qui y est mené. Dépendant du CHU (centre hospitalier universitaire) et de l’Université d’Angers, il s’agit du plus ancien centre de simulation médicale français. Espace de formation majeur à l’échelle nationale mais d’un niveau véritablement international, il accueille des étudiants en médecine principalement, mais aussi des professionnels déjà en activité. Ils peuvent y bénéficier d’exercices pratiques dans des conditions exceptionnelles, ainsi que d’un retour sur leur implication.

La simulation est un aspect du monde de la santé rarement connu des néophytes. Elle regroupe les méthodes permettant d’améliorer les compétences techniques et comportementales des personnels, du brancardier au chirurgien en passant par la sage-femme. Elle est fondée sur la reproduction, grâce à des moyens humains et des technologies de pointe, de situations réalistes. Les instruments sont divers, parfois simples, parfois très élaborés et appuyés sur des scénarios réfléchis.

Les exercices proposés s’approchent au plus près de la réalité. Ils permettent aux apprenants de tester leurs compétences, mais surtout, grâce à l’accompagnement de toute une équipe, de bénéficier d’analyses de leurs pratiques. Outils numériques dernier cri - comme cette fascinante table d’anatomie virtuelle - ou intervention d’acteurs : tout est fait pour mettre les professionnels dans des conditions les plus proches possibles de la réalité et leur offrir le meilleur environnement d’apprentissage.

Plus vrai que nature © Théo Calméjane / Vide Cocagne 2021

Théo Calméjane nous donne à découvrir tout cela dans Plus vrai que nature, dix-neuvième ouvrage de la collection « Soudain, » des Éditions Vide Cocagne. Description du matériel et de la pédagogie mise en œuvre, centrée sur l’analyse de pratique, présentation des principaux acteurs, réflexion sur la place de l’humain et sur le monde de la santé : son livre est classique dans sa démarche documentaire, mais jamais ennuyeux.

L’importance donnée aux dialogues, la fluidité de la narration, la légèreté des compositions, le trait simple et vif, les couleurs douces, les petites pointes d’humour : tous les choix de l’auteur contribuent à rendre accessible et agréable la lecture. Les sujets graves ne sont pas pour autant évités, qu’il s’agisse de la façon dont un médecin doit annoncer une mauvaise nouvelle à des patients ou des difficultés rencontrées par le monde médical du fait des politiques publiques suivies récemment.

Réalisé en partie avant la crise sanitaire, Plus vrai que nature fait pourtant fortement écho avec l’actualité. En valorisant l’humanité des personnels, en insistant sur le haut niveau de formation et en soulignant les investissements nécessaires sur le long terme, l’ouvrage relève les atouts et les carences du système français de santé. Il renvoie aussi à un autre ouvrage de la collection « Soudain, » paru en 2016, Hôpital public, qui abordait déjà cette thématique.

Théo Calméjane évoque en parallèle son propre travail de dessinateur et auteur de bandes dessinées. Toujours en lien avec sa résidence, il rappelle la précarité de son métier, montre ses hésitations, révèle le « work in progress ». Il a cependant la discrétion de s’effacer derrière son sujet lors des moments les plus importants. Et il signe là une bande dessinée documentaire solide, foncièrement instructive et parfois étonnante.

Plus vrai que nature © Théo Calméjane / Vide Cocagne 2021

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.