Poison City T1 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon

21 février 2015 0 commentaire
  • Tetsuya Tsutsui revient une nouvelle fois avec un titre-choc : Poison City, avec comme thème central, la liberté d'expression, thème d'actualité s'il en est... Nous voici avec un premier tome qui scrute la condition humaine, d'une façon à la fois bouleversante et horrifique.

Lorsqu’on évoque Tetsuya Tsutsui, la qualité première du mangaka qui nous vient à l’esprit est : efficacité !

Cette envie d’en mettre plein la vue, de décrire une ambiance chaotique et de rebondir de plus belle est certainement l’une des marques de fabrique de l’auteur. Ses œuvres sont généralement prisées par un public adulte en recherche de sensations fortes.

Une fois encore, les lecteurs ont frappé à la bonne porte : l’histoire de Poison City se déroule à Tokyo en 2019, dans un monde proche du nôtre. Le Pays du Soleil Levant se prépare aux prochains Jeux Olympiques, tandis qu’une vague puritanisme extrême voit le jour.

De nombreux mouvements citoyens de vigilance voient le jour et tous les domaines que sont la littérature, le cinéma et les jeux vidéo sont touchés par cette action. C’est pourtant dans ce climat délétère que nous retrouvons Mikio Hibino, jeune mangaka qui publie un récit d’horreur ultra-réaliste. Forcément pas au goût de tous, l’auteur et son éditeur s’apprêtent à une descente aux enfers...

Se basant sur son expérience personnelle, Tetsuya Tsutsui présente une œuvre poignante nuançant finement les deux thèmes mis en avant : celui de la liberté d’expression, sujet d’actualité brûlante depuis le 7 janvier 2015 en France, ainsi que les coulisses de la création des mangas au Japon.

Car dans Poison City, il est question de censure dans un pays où tout semble minutieusement contrôlé pour que le peuple marche à l’unisson dans les voies dictées d’en haut. La force de ce récit post-apocalyptique pas si lointain de nos préoccupations du moment, se concentre justement à toucher le lecteur dans son raisonnement par une trame crédible et réaliste.

Tetsuya Tsutsui s’est bâti une solide renommée internationale. Spécialiste d’ouvrages à suspense, ses thrillers modernes et nerveux font de lui un des auteurs les plus prisés à l’heure actuelle.

Le premier tome de Manhole fût censuré à Nagasaki en 2013 au motif que ce manga était susceptible d’inciter les jeunes à la cruauté et à la violence. Cet incident a provoqué une conséquence dramatique pour l’auteur et ses fans, car l’ouvrage a été retiré des ventes au niveau du département. Sur les 210 pages que compte le 1er tome de Manhole, 27 ont été marquées comme nuisibles par un comité constitué de 39 personnes. Précisons que ni le thème de l’ouvrage, ni le titre n’étaient en cause, seul le dessin semble être critiqué... Ce jugement a uniquement été constitué sur la base d’un visuel, attitude aberrante à une époque où certaines œuvres poussent le bouchon de la violence et de la décadence bien plus loin que l’auteur, lequel continue son combat pour réintégrer son titre à Nagasaki, et c’est ce fil conducteur que l’on retrouve dans Poison City.

Le dessin, quant à lui, remplit son office en misant paradoxalement sur la retenue dans l’expression graphique. Là, où pour certaines séries, cette approche est impensable, Poison City, qui manifeste son énergie progressivement, au compte goutte. Ceci dit, le manque de détails dans certains décors est parfois déconcertant, laissant une sensation de vide bien décevante. Dommage.

Poison City T1 - Par Tetsuya Tsutsui - Ki-oon
©Tetsuya Toyoda/Ki-oon
Dans une ville empoisonnée par un système limite dictatorial, aux grands maux les grands remèdes...

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Tetsuya Tsutsui sera l’invité d’honneur au Salon du Livre de Paris du 20 au 23 mars 2015. Il rencontrera ses nombreux fans au cours d’une séance de dédicaces.

- Vendredi 20 mars : Au Salon du livre de 15 h 15 à 17 h
- Samedi 21 mars : Au Salon du livre de 13 h 15 à 15 h 15
- Dimanche 22 mars : Au Salon du livre de 13 h 15 à 15 h 15
- Lundi 23 mars : À la FNAC Saint-Lazare – Au Forum de rencontres de 18 h à 19 h 15

Poison City T1. Par Tetsuya Tsutsui. Ki-oon. Sortie prévue le 12 mars 2015. Traducteur : David Le Quéré. 240 pages. Prix : 7,90 euros.

- Commander ce livre sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Prophecy T1 sur Amazon ou à la FNAC
- Lire la chronique de Prophecy T2
- Lire la chronique de Prophecy T3

- Commander Manhoole T1 sur Amazon ou à la FNAC
- Interview de Interview de Tetsuya Tsutsui

  Un commentaire ?