Pour ses 10 ans, le Prix Artémisia se multiplie par quatre

14 janvier 2017 2 commentaires
  • Mercredi dernier ont été remis les Prix Artémisia 2017. LES prix ? Oui, devant la production pléthorique, le jury a voulu montrer que la bande dessinée au féminin se diversifiait mais qu’elle s’étendait aussi à tous les registres : biographie, essai, humour… tout en restant engagée.
Pour ses 10 ans, le Prix Artémisia se multiplie par quatre
« Frapper le sol » de Cécile Wagner (Actes Sud)

C’est devant une salle comble qu’a eu lieu la remise des prix Artémisa 2017 à l’AgroParisTech. Après le discours introductif de Laurent Gervereau, président d’honneur du 10e Prix Artemisia et maître des lieux, plasticien, écrivain, documentariste et philosophe, fondateur du Musée du vivant, premier musée international sur l’écologie, mais aussi grand spécialiste de l’image, compagnon de route de la bande dessinée (il travailla notamment avec Cabu) et auteur de L’Histoire mondiale des images, (Plurofuturo, 2016), nous avons eu droit au discours de la présidente et co-fondatrice avec Jeanne Puchol du Prix Artémisa, Chantal Montellier, toujours aussi entière dans ses engagements.

S’ensuivirent ceux de Gilles Ciment, membre du jury du Prix Artémisia, qui n’a pas rappelé le faux pas du FIBD de janvier dernier (d’autres s’en sont chargés) et de Gilles Ratier, l’auteur du fameux rapport annuel sur le marché de la BD en France, qui fit le compte des œuvres d’« autrices » (ou « auteures », je n’ai pas encore saisi la nuance) de bande dessinée : elles sont un peu plus de 700 en 2015 (moins d’un quart de la production) mais, ajoute-t-il aussitôt, plus de la moitié de ces créatrices produisent des mangas ! La cérémonie a été animée par les jeux de mots ludiques et particulièrement brillants d’Eva Almassy.

Le discours inaugural de Laurent Gervereau
« Quand viennent les bêtes sauvages » de Nicole Augereau (Flblb)

Le Grand Prix revient à Céline Wagner pour Frapper le sol chez Actes Sud / L’an 2. La dessinatrice y met en scène le danseur et chorégraphe Tatsumi Hijikata, à l’origine du Butô à la fin des années 1950, un album élégant où le corps s’exprime de façon fascinante et énigmatique.

« Le Problème avec les femmes » de Jacky Fleming (Dargaud)

Chantal Montellier lui a remis en guise de trophée une parodie de la page de garde de Tintin où l’on ne voit d’ordinaire que des hommes et une virago (la Castafiore), ici remplacés par de gentes dames.

Le Prix spécial du jury est attribué à Nicole Augereau pour Quand viennent les bêtes sauvages, biographie du chanteur haïtien Manno Charlemagne chez Flblb, qui nous a valu une communication filmée de la lauréate depuis l’Amérique du Sud, où la créatrice, aimant les sujets de l’autre bout du monde, se trouve en ce moment.

« L’Apocalypse selon Magda » de Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel (Delcourt)

Le Prix humour est décerné à Jacky Fleming pour Le Problème avec les femmes chez Dargaud, une rétrospective du génie au féminin à la fois drôle et déconstructive d’une histoire écrite par les hommes.

Notre artiste britannique qui ne parle pas le français s’est fendue d’un discours dans la langue de Molière particulièrement applaudi par la salle.

Enfin, le Prix Avenir échoit à Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel pour L’Apocalypse selon Magda chez Delcourt, deux créatrices qui nous ont séduits par leur enthousiasme et leur belle énergie comme leur héroïne Magda qui, croyant à la fin du monde, multiplie les expériences et en subit tragiquement les conséquences.

Une belle brochette de belles œuvres qui nous prouvent que la diversité est une source intarissable de richesses.

Jacky Fleming, en français dans le texte, écoutée attentivement par Philippe Ostermann, directeur général de Dargaud.
Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel , les créatrices de "L’Apocalypse selon Magda", introduites par la formidable Eva Almassy.
Absente de Paris, Nicole Augereau, parle de son album "Quand viennent les bêtes sauvages" dans une vidéo.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

 
Participez à la discussion
2 Messages :